Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

Philippe El Hage est né à Byblos (Liban) le 7 septembre 1979 dans une famille où la musique était très présente : "Toute ma famille pratiquait la musique pour le plaisir de se retrouver et jouer ensemble. Ma mère, jouait la guitare et le piano et avait également suivi des études de musicologie, mon père préférait l'accordéon, mon frère le saxophone. Je garde un souvenir très particulier de mon enfance : j'avais environ 5 ans : je me mettais dans un coin du salon et j'écoutais avec beaucoup de fascination ma mère interpréter une valse de Chopin. Je savais déjà que je voulais apprendre à jouer de cet instrument et c'est elle qui m'a donné mes premières leçons."

Par la suite Philippe El Hage poursuit son apprentissage du piano auprès de différents professeurs particuliers avec lesquels il aborde uniquement le répertoire classique. Sa décision de se lancer dans une carrière de pianiste lui est venu à la suite de son premier concert classique à Byblos, il choisit la France pour se perfectionner :"J'avais interprété un répertoire classique. J'ai ressenti à la fin du concert un grand sentiment de satisfaction , j'étais heureux de transmettre mon émotion et cette musique au public. J'ai suivi des études de lettres françaises avant de me lancer définitivement dans la musique. La France s'est imposée naturellement à moi comme lieu privilégiépour travailler cet instrument, le Liban étant aussi un pays francophone cela facilitait les choses, mais je n'ai hélas pas bénéficié de bourse de mon pays pour venir et mes parents m'ont beaucoup aidé pour que je puisse m'installer en France "

Philippe El Hage reçoit une formation de pianiste au Conservatoire de Rueil Malmaison dans la classe de Chantal Riou : "Chantal Riou a été un grand maître pour moi . J'ai tout appris de son enseignement (du moins concernant les études de piano classique ) . je garde le souvenir d'une grande complicité musicale et humaine avec ce professeur. A cette époque je préparais avec elle tous mes concerts de musique classique J'ai aussi appris la discipline et la rigueur dans le travail ."

Son intérêt pour le jazz lui est venu petit à petit :"J'ai été initié par des amis, ils m'ont amené à des clubs de jazz à Paris. Ils m'ont passé des disques de Bill Evans, Keith Jarrett , Petrucciani et d'autres … je n'ai pas accroché très vite ; ayant étudié le répertoire classique pendant des années , c'était plus difficile pour moi de comprendre et d'intégrer cette musique ".

Philippe El Hage suit une formation de Jazz au conservatoire Gabriel Fauré de Paris : "J'ai suivi un atelier d'improvisation avec David Patrois ; On a abordé avec ce professeur les standards de jazz. J'avais déjà compris à cette époque que je voulais écrire une musique qui me représentait plus (j'étais en recherche d'une identité musicale ) ; Un lien entre la musique classique , le jazz et la musique orientale.". Actuellement, alors qu'il sort son premier disque, il suit toujours des cours avec François Popineau au Conservatoire d'Ivry :"Je suis très heureux de suivre ces cours avec François ; c'est quelqu'un de très ouvert sur les musiques du monde, c'est un plaisir de suivre ces cours."

En mai 2005, Philippe El Hage a été retenu grâce à ses improvisations au piano parmi les lauréats du Concours Paris Jeunes Talents 2005 organisé par la ville de Paris :"Ce concours a été une expérience très forte pour moi ; c'était la première fois que j'étais retenu dans un concours pour la musique que je réalisais ; j'avais déjà dans l'esprit de créer une musique qui constitue un pont entre l'occident et l'orient ; entre la musique de mes origines(le Liban) et celle que j'ai apprise à connaître en France (le jazz et la musique classique) . Je me suis présenté à ce concours seul au piano pour défendre ce concept (métissage de musique ) ; Ce concours m'a aidé à m'affirmer encore plus dans mes choix musicaux."

Tout récemment arrivé sur les scènes, Philippe El Hage ne donne actuellement qu'une dizaine de concerts par an entre la France et le Liban, son meilleur souvenir de concert est celui du 5 septembre 2007 au Sentier des Halles à Paris :"La salle était pleine et la qualité d'écoute remarquable. Mes musiciens et moi étions vraiment très heureux de cette soirée !". Parmi ses concerts à venir un concert prévu au Liban cet été lui tient particulièrement à coeur :"Je suis très heureux de jouer dans mon pays et présenter au public libanais cette aventure artistique.". Un autre grand projet figure dans son agenda : sa formation sera en résidence d'artistes à Noyant (49) en mars 2008.

Modifier ce wiki

Pas envie de voir des annonces ? Abonnez-vous dès aujourd'hui

API Calls