Слушать через Spotify Слушать через YouTube
Перейти на видео YouTube

Загрузка проигрывателя...

Скробблишь из Spotify?

Подключи свой аккаунт Spotify к аккаунту Last.fm и регистрируй все, что ты слушаешь в приложениях Spotify на всех устройствах и платформах.

Подключиться к Spotify

Отклонить

Доступна новая версия Last.fm. Чтобы продолжить беспрепятственное использование сайта, обновите его.

Биография

En 1961, juste avant de décrocher le jackpot avec ses célèbres enregistrements brésiliens, Stan Getz signait pour le label Verve l’un des plus beaux albums de sa copieuse discographie : Focus. Un disque totalement ovni dans son fond comme dans sa forme et, sans doute, la rencontre la plus convaincante entre le jazz et les cordes. A l’origine, la partition – compositions et arrangements – est l’œuvre d’Eddie Sauter. En grand fan de Bartok, ce dernier écrit non pas des chansons orchestrées mais de vraies pièces pour violons assez avant-gardistes pour l’époque, au milieu desquelles il laisse assez de place pour que Getz s’exprime en toute liberté… 56 ans plus tard, Sylvain Rifflet qui chérit ce chef d’œuvre atypique se lance dans un hommage tout sauf convenu. Déjà, le saxophoniste français ne prend pas le texte d’origine mais signe sa propre partition, confiant les arrangements à Fred Pallem. Réalisé avec le batteur Jeff Ballard et le contrebassiste Simon Tailleu, ce ReFocus ne garde ainsi que l’esprit et l’ADN de Focus. On découvre ici un Rifflet assumant plus qu’à l’accoutumée d’endosser le costume du soliste, tenant la note comme jamais. Et sa virtuosité glisse avec grâce sur le tapis de cordes tissé par l’Ensemble Appassionato de Mathieu Herzog. A noter enfin pour amplifier le lien unissant les deux disques que ReFocus est lui aussi publié par la maison Verve…

Изменить вики-статью

Надоела реклама? Оформи подписку

API Calls