Playing via Spotify Playing via YouTube
Skip to YouTube video

Loading player…

Scrobble from Spotify?

Connect your Spotify account to your Last.fm account and scrobble everything you listen to, from any Spotify app on any device or platform.

Connect to Spotify

Dismiss

A new version of Last.fm is available, to keep everything running smoothly, please reload the site.

Devenir vieux - Lyrics

Yeah!
Yeah!

Maintenant qu'on se fait rare (rare),
C'est plus comme à l'époque ('poque)
Le business ou le rap,
Mais, j'croyais qu'on était potes (potes)
J'suis plus vraiment le même (même),
Faut que j'me téléporte
Le temps ouvre ses fenêtres,
Mais, referme quelques portes (portes)
Tant pis pour les rancœurs,
Le temps passe avec ses codes
Moins de potos dans le cœur,
Plus de dollars dans le coffre (coffre)
Courir contre la montre,
Ou se noyer dans l'alcool (alcool)
Finir au bout du monde,
Ou finir au bout de la corde (corde)
On vieillit sur les photos,
On n'est plus à la mode (mode)
J'ai laissé quelques potos,
Ma jeunesse à la morgue (morgue)
On allait faire les furieux,
À quatre sur la mob
Mais, qui parlait d'être sérieux?
Le futur, on s'en moque
Et je me demande, (je me demande,)

Combien d'entre nous n'ont pas de limite?
Et combien ne veulent jamais grandir? (Grandir)
Combien courent encore après le mérite?
J'suis blessé dans mon ego oooh!
Combien d'entre nous n'ont pas de limite?
Et combien ne veulent jamais grandir? (Ego) (Grandir)
Combien courent encore après le mérite?
J'suis blessé dans mon ego oooh! (ego, ego)
On f'ra les comptes à la fin, on f'ra les comptes à la fin (ego, ego)
On f'ra les comptes à la fin, on f'ra les comptes à la fin (J'suis blessé dans mon ego, ego)
On f'ra les comptes à la fin, on f'ra les comptes à la fin (ego, ego)
On f'ra les comptes à la fin, on f'ra les comptes à la fin

Mon cœur ceinturé de dynamites,
Le temps impose sa tyrannie
Ouvre bien les yeux, on f'ra pas long feu comme les pyramides
Jerrycan d'essence, mon existence, c'est le temps qui la brise,
Et mon adolescence dans une ambiance Wu-Tang Killa Bees
Croire en quoi? Croire en qui? Puisqu'au début, les parents t'guident
Et forcément, tu peux plus rapper pour les mômes à quarante piges,
Capisce?
C'est pas un homme qui vit,
Mais, c'est tes rêves de môme qui meurent
Moi, j'suis trop vieux pour faire des clips
Dans un hall d'immeuble
J'suis pas d'humeur,
Je m'écroule en moins d'une heure
J'suis pas à l'écoute ni des tendances cool ni des rumeurs
Je meurs, le temps me catapulte
J'ai l'impression de devenir vieux sans jamais avoir été adulte
Pourtant, ma gamberge est grande même si tu me vois faire le con
Moi, j'aime apprendre, mais, je déteste qu'on vienne me faire la leçon
Évite les thèmes et les sujets qui fâchent
Merde, j'suis tellement à l'ancienne, j'mets les touches de PES même sur FIFA
Dites à mon frère que j'voulais mettre un doigt sur nos blessures,
Et qu'il n'a pas niqué ma vie, nan, nan, il m'a sauvé, bien sûr
Maintenant que t'es loin de ta cellule, d'une vie douteuse,
Sache que t'as toujours été de loin le meilleur de nous deux, frangin
Entre les plaintes et les cris,
Entre les craintes et le bruit
Hein! Tout ce qui est atteint est détruit, putain
Réaliser ses rêves, ça peut faire des dégâts
J'suis comme tous les Hommes: j'désire plus jamais ce que j'ai déjà
Et déjà, j'ai quelques classiques, mais, ça devient casse-pipe, gros
Je suis à un charbon d'chicha de devenir has been; moi,
Le temps m'a rattrapé et j'suis déjà ringard
J'peux pas rapper comme Niska ou me saper comme S.Pri Noir, poto
Y'a pas que la musique dans la vie, mon négro, S-Pi
Malgré tes distances, tu restes mon frérot, tant pis
Ça va trop vite puisque, cette vie, c'est juste un entraînement
Trop Zaïrois, je serais en retard à mon enterrement
Avant, je cachais toutes mes inquiétudes à mes parents
Et maintenant, rien ne change, je cache mes inquiétudes à mes enfants
Ton entourage te le rappelle plus que tout
Ce qu'on reproche à nos amis d'enfance, c'est d'avoir le même âge que nous
C'est pour les jeunesses éternelles devenues âmes en peine,
Et pour toutes les adolescentes proches de la quarantaine
Le temps qui passe nous a rendu inégaux
Comme beaucoup de mes négros, j'suis blessé dans mon ego

Combien d'entre nous n'ont pas de limite?
Et combien ne veulent jamais grandir? (Ego) (Grandir)
Combien courent encore après le mérite?
J'suis blessé dans mon ego oooh!
Combien d'entre nous n'ont pas de limite?
Et combien ne veulent jamais grandir? (Ego) (Grandir)
Combien courent encore après le mérite?
J'suis blessé dans mon ego oooh! (ego oooh!)
On f'ra les comptes à la fin, on f'ra les comptes à la fin (J'suis blessé dans mon ego, ego)
On f'ra les comptes à la fin, on f'ra les comptes à la fin (J'suis blessé dans mon ego, ego)
On f'ra les comptes à la fin, on f'ra les comptes à la fin (ego, ego)
On f'ra les comptes à la fin, on f'ra les comptes à la fin (J'suis blessé dans mon ego, ego)

Combien d'entre nous n'ont pas de limite?
Et combien ne veulent jamais grandir? (Ego) (Grandir)
Combien courent encore après le mérite?
J'suis blessé dans mon ego oooh! (ego)
Combien d'entre nous n'ont pas de limite?
Et combien ne veulent jamais grandir? (Ego) (Grandir)
Combien courent encore après le mérite?
J'suis blessé dans mon ego oooh! (ego, ego, ego, ego)

Similar Artists

Don't want to see ads? Subscribe now

API Calls