Playing via Spotify Playing via YouTube
Skip to YouTube video

Loading player…

Scrobble from Spotify?

Connect your Spotify account to your Last.fm account and scrobble everything you listen to, from any Spotify app on any device or platform.

Connect to Spotify

Dismiss

A new version of Last.fm is available, to keep everything running smoothly, please reload the site.

Empire - Lyrics

Fuck it's Seezy

Tu veux leurs médailles, être un super-héros,
Un peu comme le frérot Mamoudou Gassama ?
L'ascenseur social est en panne,
Faut grimper à la force des bravas au risque de sa vie
On est tous Adama, mais il préfèrent nous voir amuser la galerie, bons qu'à danser
Si j'suis trop bavard, on va m'foutre un procès ;
Y'aura toujours un arbre pour cacher la forêt
Des shtars pour te crosser, les sombres dossiers au placard
Hein, l'oseille du Qatar
Les campagnes financées ; qui a tué Mouammar ?
La paix n'fait pas l'affaire des vendeurs de mes-ar
Suivre le troupeau, direction l’abattoir
C'est soit s'adapter ou vivre comme un ermite
Bernard, mets pas les pieds dans ma zone interdite
Benalla est-il protéger par vos élites, hein ?
Est-il admis qu'les Arabes sont sémites ?
Les chefs d'État font des tweets
Les gens lambdas font des clics et des likes ;
Sur les lieux du crime, pensent qu'à faire des lives
Chacun dans sa cage ; dans les lieux publics, que d'la solitude
C'est déconseillé, d'être pudique
On t'a dit, c'est laïc, vaut mieux faire sa... chut

Suis-je bon qu'à tendre la patte ?
Suis-je le gardien de ma cage ?
Prisonnier d'un système manipulateur
Babylone, la putain du Diable
Abrutissement des masses pendant que les pôles se déplacent
Puce sous la peau, tu n'es qu'un numéro
Plus facile de te suivre à la trace

Suis-je bon qu'à tendre la patte ?
Suis-je le gardien de ma cage ?
Prisonnier d'un système manipulateur
Babylone, la putain du Diable
Abrutissement des masses pendant que les pôles se déplacent
Puce sous la peau, tu n'es qu'un numéro :
Plus facile de te suivre à la trace

Tu l'as bâtie avec du sang que tu considères impur
Tu as pillé, planches à billets ; ton égalité : j'suis plus très sûr
Liberté, hein ? Laisse-moi la prendre, même si, sur place publique, on va me pendre
Fraternité ? Je t'ai vu me vendre ;
Valeurs de ta République, j'peux plus défendre
Parle-moi de ton Code noir, parle-moi de ton Histoire
Sur la terre de mes ancêtres, y'a encore l'odeur des limites de ton territoire
Francs CFA ; s'il vous plaît, soyez francs
L'Afrique, c'est pas que Magic System ou Mbappé qui marque, pour vous, un coup franc
CAC 40, diamants, génocides, armements, manipulations politiques
Le continent qu'est mythe à vos yeux n'est qu'une vulgaire machination à fric
Y'a de l'or au Mali, des dessous de table en Syrie
Exécutions en Libye ; Daech, Boko Haram comme alibis
Je me méfie du moine et de son habit
J'ai ouvert tes livres, dépoussiéré ton tapis
Sois franc-maçonnerie, ce sketch où personne rit
Souffrance de mes anciens coule encore dans mes veines
Donc je continuerai de chercher la paix pour m'extirper de vos chaînes

Suis-je bon qu'à tendre la patte ?
Suis-je le gardien de ma cage ?
Prisonnier d'un système manipulateur
Babylone, la putain du Diable
Abrutissement des masses pendant que les pôles se déplacent
Puce sous la peau, tu n'es qu'un numéro
Plus facile de te suivre à la trace

Suis-je bon qu'à tendre la patte ?
Suis-je le gardien de ma cage ?
Prisonnier d'un système manipulateur
Babylone, la putain du Diable
Abrutissement des masses pendant que les pôles se déplacent
Puce sous la peau, tu n'es qu'un numéro :
Plus facile de te suivre à la trace

Dur d'être résistant quand on tré-ren dans le carré vip
Tu veux les voir se chier dedans ? Suffit de parler de Palestine
Il a tellement baisé le peuple, le Président, c'est Larry Flynt
Tu veux du rap piquant ? Hé, frérot, c'est par ici
Tu restes hésitant, pourtant, c'est évident, oui
Quand t'es migrant, bah y'a pas d'idylle
La main sur l'palpitant, oui, je suis bien çais-fran,
Mais c'est mon continent que l'on décime
Les mains sont sales, ne sont pas très clean
Si tu n'as pas d'race, je n'ai pas d'estime
Et rapper sans rage comme acheter des streams
Et, la fin du monde, on en voit les signes
Et même jolie rose à quelques épines ; on s'aime sur azerty
Rebeus, Renois, on connaît la fin du film, le Diable s'éternise
Museler le musulman, doucement installer la tyrannie
Familiariser avec les puissants ne fait pas grimper au sommet de la pyramide
Ne sois pas trop gênant ou on t'éradique,
Du coup, les langues se paralysent
C'est déjà assez dur d'nourrir sa famille
Tout s'paiera à l'entrée du Paradis
Ils veulent savoir si je suis Charlie, j'veux savoir qui est Jacques Attali
Visitent les tiers-quar comme un safari
Au final, je suis qu'un Arabe à Paris

Suis-je bon qu'à tendre la patte ?
Suis-je le gardien de ma cage ?
Prisonnier d'un système manipulateur
Babylone, la putain du Diable
Abrutissement des masses pendant que les pôles se déplacent
Puce sous la peau, tu n'es qu'un numéro
Plus facile de te suivre à la trace

Suis-je bon qu'à tendre la patte ?
Suis-je le gardien de ma cage ?
Prisonnier d'un système manipulateur
Babylone, la putain du Diable
Abrutissement des masses pendant que les pôles se déplacent
Puce sous la peau, tu n'es qu'un numéro :
Plus facile de te suivre à la trace


Writer(s): bachir baccour, karl appela, riad selmi, seezy

API Calls