Playing via Spotify Playing via YouTube
Skip to YouTube video

Loading player…

Scrobble from Spotify?

Connect your Spotify account to your Last.fm account and scrobble everything you listen to, from any Spotify app on any device or platform.

Connect to Spotify

Dismiss

A new version of Last.fm is available, to keep everything running smoothly, please reload the site.

Lyrics

J'ai oublié combien il faut s'aimer
Pour continuer de vivre
Pour continuer de vivre
Au creux d'une gamine
Qui mine de rien
Se gratte un chemin vers l'âge adulte
Vers l'âge adulte
Mais au clair de la honte
Je n'ai plus de feu
Ouvrez-moi la porte
Je n'ai plus de feu
Ouvrez-moi la porte

La musique me glisse entre les doigts
Et dans mon cahier
J'écris, J'écris
La musique me glisse entre les doigts
Et dans mon cahier
Je crie, Je crie

Lyrics continue below...

Don't want to see ads? Upgrade Now

Life gives you headaches
When you hold it too tight
Debates conversations
Misunderstandings and fights
You missed your flight again
(I) Guess you weren't ready
You've been here for too long
(You) Hate it when you're steady
It's not a matter of time
It's a matter of mood
When the mood gets heavy
It gives rhythm to your moves
Tic and then tac
And then the clock gets needy
Will you reach a place
Where you won't feel dizzy

Si j'avais des sous
Je partirais pour Vang Vieng
Perdue dans le Laos
Dans le triangle de la mort
Le triangle de mines d'or
Là où l'amour jette des sorts
Opium et météores
Servis sur un plateau d'or
Et puis la plage et puis l'eau
Et puis la boue et la vodka
Y a pas de quoi en faire un cas
La vie c'est facile comme ça
Quand on n'a rien d'autre à faire
On s'ouvre à l'univers
Et pis tant pis si on crève l'estomac à l'envers

J'ai oublié combien il faut s'aimer
Pour continuer de vivre
Pour continuer de vivre
Au creux d'une gamine
Qui mine de rien
Se gratte un chemin vers l'âge adulte
Vers l'âge adulte

La musique me glisse entre les doigts
Et dans mon cahier
J'écris, j'écris
La musique me glisse entre les doigts
Et dans mon cahier
Je crie, je crie

C'est l'hiver à Londres
On dirait l'automne
D'où je viens il y a mille fois plus de neige
Que de personnes
Que de personnes
Et je ne trouve plus personne
Entre mes deux pupilles
Ni le feu ni la lionne
Ni l'âme ni la fille
Je vieillis et je veille
Ô soleil, soleil
Ton absence est un monastère
J'y entre comme une prière
La lune est mon bonnet de vie
Son œil de cyclope me suit
Je suis prisonnière de la nuit
Et à mon humble ennui
Je devrais revenir vers toi

Et l'air me manque
À la cabane du pêcheur
La marée montait il devait être 16h
Le train était passé et puis le calme retrouvé
On s'ouvrait une bouteille de rhum
Et puis ton ami le vieil homme
Racontait que petit bonhomme
Il venait souvent par ici, là-bas, ici, là-bas
Pour y pêcher l'anguille
Mais jamais ô non jamais il n'y amenait les filles
Mais jamais ô non jamais il n'y amenait les filles
La musique me glisse entre les doigts
Et dans mon cahier, j'écris

(Entendez-vous les oiseaux chanter, chanter)
(La nature fait son chemin dans les grands corridors urbains)
(Entendez-vous les oiseaux chanter, chanter)
(Et pouvez-vous les imiter car je n'entends plus rien)

Don't want to see ads? Upgrade Now

Features

API Calls