Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Né(e) le

    2003 (âge 14)

UNDERGANG n.m. : homme-orchestre, homme-pieuvre, poulpe

Si Undergang se retrouve affublé de surnoms aussi étranges, c’est qu’il n’a cessé d’étonner par ses prestations scéniques ultra énergiques; seul aux commandes, il gère en temps réel chant, scratch et machines.

A la fois bassiste, guitariste, batteur, chanteur et scratcheur, cet activiste a jeté son dévolu sur les machines afin de garder une liberté totale dans la composition. Il utilise ses machines comme une guitare, le tempo au bout des doigts, risqué mais imparable. Il va même jusqu'à ponctuer ses couplets par des scratchs, transmettant sa rage avec la ferveur du , la révolte du , l’énergie du et la fièvre de la .

Après seulement 4 concerts il se retrouve sélectionné comme Découverte du Printemps de Bourges en 2004. Depuis, il n’a cessé d’écumer les salles un peu partout en France, ne laissant personne indifférent. Par son éclectisme, cet ovni de la scène alternative a su s'imposer et partager l'affiche avec des groupes aussi différents que No One Is Innocent, Lofofora, Horace Andy, De la Soul, Asian Dub Foundation ou Coldcut.

Une centaine de concerts après, Undergang a mûri, son style aussi.
Toujours plus curieux et plus motivé que jamais à ne pas céder à des normes imposées, Undergang nous livre « Rue Du Maroc » à paraître en Octobre chez Expressillon; il est le fruit de la collaboration avec Damny Baluteau qui l’aide à enregistrer, mixer et produire ce disque où le fond et la forme débordent d’énergie et de sens, sorte de hip-hop futuriste où planeraient les fantômes de Léo Ferré, Jimi Hendrix ou autres agitateurs.

L’histoire d’Undergang commence précisément Rue du Maroc, à Toulouse, fin 2003. D’où le nom évocateur de ce nouvel album. C’est là qu’il vit, répète et mélange instruments live et machines. Son appartement se transforme en laboratoire d’idées : il écoute de tout, fusionne les styles dans tous les sens. C’est là également qu’il autoproduit dans l’urgence "Alter Native" en 2005, pour faire face à la demande du public…

On retrouve dans ce nouvel album l’énergie dévastatrice qui a fait sa réputation scénique : , et cohabitent de manière déconcertante et son univers s’est encore élargi, les instruments sont encore plus présents, les interludes mélodiques, voire mélancoliques donnent un relief surprenant à cet album sans concession.

A 28 ans, Cédric ne se contente pas de l’efficacité redoutable de ses compositions, ses textes sont plus empreints que jamais de sa soif de liberté et de valeurs humaines qu’il veut ouvertement contagieuses. Toujours optimiste, c’est pied au plancher qu’il partage sa vision révoltée d’un monde qui tourne à l’envers. « Rue Du Maroc » est un hymne à l’engagement, mais aussi à l’utopie, seule foi qui permet de voir plus loin que l’ordre établi.

-Textes disponibles sur http://theundergang.free.fr/lirikss-

Modifier ce wiki

Vous ne souhaitez plus voir de pub ? Abonnez-vous à Last.fm

Liens externes

API Calls