Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Années d'activité

    2008 – aujourd'hui (10 ans)

  • Fondé en

    Ronchin, Nord, Hauts-de-France, France

  • Membres

PUNK ROCK POP
Matt Bastard - Yann Stefani - Jay Gimenez - lio rapsaert - Manamax catteloin
artiste influence : THE HIVES, THE GOSSIP, ARTIC MONKEYS, WOLFMOTHER,
style influence : PUNK, ROCK, FUNK, DISCO

Attention, petite bombe !!!! Les français de Skip the use ont pris le parti de mélanger punk et disco, un peu comme une sorte de Gossip, la chanteuse en moins. Et le résultat dépote. Beats disco, basses énormes et guitares tranchantes et acérées, dont le son a particulièrement été soigné, l’album balance avec la précision d’un chrono suisse. Mais la grande réussite de ce premier opus est de ne jamais tomber (du moins complètement) dans un punk bourrin. Certes cela envoie, mais il y a aussi du groove là-dedans. Les meilleurs morceaux de l’album, « Dr House », « Give Me » sont particulièrement dansants. C’est dans ces moments où ils arrivent à conjuguer l’énergie du punk et le groove des musiques blacks que Skip The Use nous fait toucher des oreilles le paradis. Parfois Skip The Use lorgne du côté du reggae, « Antislavery », « Hell Parade », et renoue avec les intros grandiloquentes typiques du hard rock des 70s. Ce n’est pas compliqué, c’est une claque à chaque morceau. Tout cela nous rappelle, à l’instar du premier album d’Electric 6, que l’urgence reste bien une valeur cardinale du rock n’roll. Belle découverte. Les concerts promettent d’être intenses…
www.myspace.com/skiptheuse

Modifier ce wiki

API Calls