Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

Sheryo, de son véritable prénom Farid, est un rappeur originaire de Blanc Mesnil (Seine-Saint-Denis), ancien membre du groupe DSP avec B.James et du collectif Anfalsh. Il est singulier car il a acquis sa célébrité en partie grâce l'improvisation, les clashs, un flow très régulier, et une démarche refusant en grande partie l'exposition médiatique. Comme La Rumeur, il est engagé dans l'idée qu'il fait du "rap de fils d'immigré" et non du "rap français".

Il découvre le hip-hop au début des années 90 avec les groupes précurseurs IAM, Assassin et NTM. Il commence à s'initier au tag avant de trouver sa véritable vocation : le rap.
1995-96 : Passage en prison. À sa sortie, il part pour Nantes jusqu'en 1998. Il fait une première apparition remarquée sur l'unique album de Faouzi Tarkhani, Guerrier pour la paix, aux côtés de ses acolytes de toujours, Casey, Prodige et Ekoué de La Rumeur sur le titre Dois-je me taire ?.

Sheryo est d'abord connu pour ses aptitudes de freestyler : ses improvisations et les clashs auxquels il prend part. C'est par cet exercice qu'il acquiert une certaine notoriété avec la confrontation qui l'oppose à Sadik Asken sur la street-tape Sang d'Encre de JP Seck en 2000. Ce clash démontre sans équivoque la capacité du rappeur à enchainer des rimes hors du commun sur une longue période, et à descendre son adversaire sans "salir ses fringues" (dixit dans le clash), bien que sa victoire est contestée car le clash est coupé par moments sur la mixtape Sang d'Encre. Cependant, la version originale est disponible sur la mixtape "Que d'la Haine 1" Sur L'esprit Hip Hop fuck le maximum boycott. Il s'agit bien de l'un des premiers morceaux du genre dans le rap français, le "diss" si courant dans le rap américain ;

Sheryo sort peu après son premier EP, Ghetto Trip - 1er Ep Zode, qui obtiendra la faveur des critiques. Sur disque, l'aspect freestyle est toujours présent : les "punchlines" (formules fortes) fusent ; les textes sont très portés vers l'égotrip parsemé de discours contestataire; discours largement developpé dans le titre eponyme de l'EP.

Il confirme ensuite avec la sortie du maxi La Salaire de la Galère, dont on retiendra surtout la Face B : "Je reste underground" en featuring avec Ekoué de La Rumeur. Dans ce titre, Akhenaton du groupe IAM est très violemment pris à parti. Il s'agit en fait d'une réponse au titre "C'est ça mon frère" sur le dernier album solo d'Akhenaton, Sol Invictus, où ce dernier tournait en ridicule une caricature de "MC de l'underground" qui crache sur les grandes figures commerciales du rap français. Sheryo l'a pris pour lui. Le seul intitulé de la Face B, "Je reste underground" fait écho à un ancien titre d'IAM, "Reste underground" sur Ombre et lumière, dont la thématique était identique à celle de "C'est ça mon frère". Ce titre avait déjà été à l'origine de petites piques envers IAM à l'époque de sa sortie.

Après un passage en prison (6 mois) en 2003, il forme DSP - Démissionne Sous la Pression avec B.James, Special Homicide (Casey et Acto), Prodige et Navea. Sortiront alors trois mixtapes estampillées Anfalsh, compilant des inédits, des extraits d'autres mixtapes et des freestyles radio. En 2005, il quitte Anfalsh , plusieurs rumeurs on fait surface quant à la raison de son départ, mais aucune n'est encore confirmée. En 2006, Le visage des gens semble raconter qu'il s'est séparé de son entourage déçu d'avoir été trahi par ses anciens frères ce qui peut se rapprocher des rumeurs de friction quant à l'arrivée de Mc Jean Gab'1 dans un nouveau label issu d'Anflash.

Dans le cadre de la contestation, son propos est très proche de celui du groupe La Rumeur dans sa radicalité. Sheryo rejette le milieu du rap français et étiquette sa musique comme ses comparses de La Rumeur, d'Anfalsh et de Less du Neuf comme "rap de fils d'immigrés". Il s'oppose violemment aux majors ; cependant son EP est distribué par Virgin mais il coupera les ponts rapidement, ayant maintenant les moyens avec Anfalsh de se distribuer. Pour ces deux derniers points, Sheryo sera invectivé, avec de nombreux autres, par MC Jean Gab'1 sur le morceau coup de poing "J't'emmerde". Il répondra tout aussi directement sur le volume 2 des mixtapes Anfalsh par le cinglant "MC Grand Gamin".

Modifier ce wiki

Pas envie de voir des annonces ? Abonnez-vous dès aujourd'hui

API Calls