Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer
Ignorer

As your browser speaks English, would you like to change your language to English? Or see other languages.

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Date de naissance

    13 Octobre 1948

  • Lieu de naissance

    Faisalabad, Punjab, Pakistan

  • Décédé(e) le

    16 Août 1997 (à 48 ans)

Nusrat Fateh Ali Khan (نصرت فتح علی خان,), né le 13 octobre 1948 à Lyallpur dans le Panjâb au Pakistan et décédé le 16 août 1997 à Londres en Angleterre, était un musicien pakistanais, maître de qawwalî, un style musical soufi.

Nusrat commence sa carrière assez tard, à l'âge de trente ans, et comme il l'affirmera au cours de plusieurs interviews, suite à l'appel d'Allah. Sa voix puissante en fait une énorme vedette dans le monde islamique et il est l'un des premiers chanteurs d'Asie du sud à connaître la notoriété en Occident, notamment grâce à ses prestations au Théâtre de la Ville à partir de 1985. En 1995, il collabore avec Eddie Vedder sur la bande originale du film La Dernière marche (Dead Man Walking) de Tim Robbins. Sa participation à plusieurs bandes originales, à des albums d'artistes occidentaux comme Night Song (1996) avec Michael Brook ou le remix de sa chanson Mustt Mustt par le groupe de trip hop Massive Attack, aussi bien que son amitié avec Peter Gabriel (sur Real World Records), aident à accroître sa popularité en Europe et aux États-Unis.

Nusrat est responsable de l'évolution moderne du qawwalî. Bien qu'il n'ait certainement pas été le premier à le faire, il a rendu populaire l'insertion de chant khyal dans le qawwalî, c'est-à-dire de solos improvisés, au cours de la chanson, où il chante le sargam, soit le nom de la note chantée à sa hauteur propre. Il a également essayé, comme nous l'avons déjà évoqué, de mélanger la musique qawwalî avec des aspects plus occidentaux comme la musique techno ou le trip hop.

D'après le livre Guinness des records, Nusrat Fateh Ali Khan détient le record mondial du nombre d'enregistrements pour un artiste de qawwalî avec un total de 125 albums. Le début de sa carrière a fait l'objet, en 1997, d'un court métrage intitulé Nusrat Has Left the Building…But When?

Depuis son décès, son neveu Rahat Fateh Ali Khan a repris le flambeau et marche dans ses pas.

Ses éblouissantes cascades vocales, étonnantes de variations, portées par un harmonium et des claquements de mains, nous invitent a la fois à la spiritualité et la danse. C’est ça Nusrat. Une musique qui apaise l’âme, l’invite à voyager dans un univers chargé de sens et d’harmonie.

Un régal pour les oreilles et une thérapie pour l’esprit. Nusrat Fatheh Ali Khan, le plus grand chanteur pakistanais, était reconnu dans le monde par sa prodigieuse interprétation du "qawwali", chant musulman sacré du XIIème siècle. Ces chants, qui sont en fait des prières, glorifient le nom d’Allah et la foi en lui. "Quand je chante, la distance entre Dieu et moi est moins grande.

Cette musique est faite pour se rapprocher de lui" disait Nusrat. Les chemins du succès allaient le mener d’abord à Paris en 1985, au Théâtre de la Ville, puis un peu partout sur les 5 continents. Le cinéma a également croisé la musique de ce prodigieux chanteur à la tête de poupon et à la corpulence d’un sumo.

En 1986, il rencontre Peter Gabriel qui lui propose de participer à la B.O. du film "La dernière tentation du Christ". Plus tard, le 7ème art allait faire encore appel à lui. Il prêta sa voix dans la B.O. de "Dead man walking" puis de "Tueur né". Mais Nusrat et sa curiosité à explorer de nouvelles sonorités le firent se frotter au rock et à la techno.

Encore avec Peter Gabriel, ce mordu de World Music, grâce à qui il produira 7 albums, dont l’indispensable "Musst Musst" en 1990, remixé par Massive Attack, ou encore le splendide "Night Song" enregistré avec Michaël Brooks en 1996. Mort à 49 ans des suites de son obésité, Nusrat restera à nos oreilles un phénomène vocal.

Modifier ce wiki

Vous ne voulez pas voir de publicités ?Mettez à niveau maintenant

Artistes similaires

À la une

API Calls