Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Né(e) le

    3 Juillet 1957 (âge 61)

Né le 1er juillet 1957 à Somain, dans le Nord. Il passe une partie de sa jeunesse à Aniche, une petite ville du nord.
Fier de ses racines il demeure encore aujourd'hui dans cette région.
Il débute la musique à l'âge de 4ans par l'apprentissage de l'accordéon, avec un excellent professeur, Mr D’Alberto qui lui enseigne le jazz, musique pour laquelle il nourrira toujours une grande passion.
A l'âge de 15 ans, en 1972, il entre au conservatoire de Douai, ou il étudie l'orgue lithurgique, le piano et la percussion.
5 ans plus tard il entre au conservatoire supérieur de Paris en classe d'orgue, et étudie avec Rolande Falcinelli.
Passionné par la composition autant que par l'instrument, il étudie Messiaen, Marcel Dupré, Jean Guilloux, Henri Dutilleux, Ravel, et d'une manière générale se passionne pour toute la musique du XXe siècle, et pratique parallèlement la musique classique et le jazz.
Bien que plongé dans un univers classique, il découvre celui des musiques traditionnelles; l'Afrique tout d'abord avec son extrême diversité de styles et d'instruments, mais aussi l'Inde, les pays de l'est, l'Amérique du sud, etc…
Une curiosité constante le pousse à écouter des musiques de genres et de couleurs très variés, éveillant en lui le goût du métissage des cultures.

Les Influences :
IL passe trois années au conservatoire supérieur de Paris, puis, revient dans le nord en 1980, ou il va commencer à travailler dans les studios d’enregistrements, en qualité de compositeur-arrangeur, au service de milieux musicaux très variés.
A partir de ce moment il va s’investir beaucoup dans l’électronique, ayant trouvé dans les synthétiseurs l’extraordinaire richesse sonore qu’il cherchait déjà dans l’orgue classique. Cette passion pour les sons ne le quittera plus ;dans les années 80, une seule chose compte pour lui, développer son propre langage musical, inspiré par ses maîtres à penser :Les grands musiciens de jazz tels que Miles Davis, herbie Hancock, Chick Coréa, Jan Hammer, qui à cette époque (70/80) n’hésitent pas a employer l’électronique pour bousculer les habitudes, et créer des compositions formidables ou les sons nouveaux se mêlent aux langages nouveaux.
Des compositeurs tels que Ravel, Debussy, Darius Milhaud, André Jolivet, Stravinsky, Bartok, l’habitent constamment par l’ouverture d’esprit dont ils étaient l’exemple. En effet, leur génie ne les incitait pas à mépriser toute forme musicale étrangère à leur milieu, mais au contraire à s’en inspirer.
Citons les influences du jazz et des musiques traditionnelles dans certaines de leurs œuvres. C’est dans cet esprit de fusion que Michel Sanchez cherche a développer son travail. Qu’il compose des musiques très sophistiquées, ou très accessibles, il cherche toujours l’inattendu, l’originalité, et la mixité des cultures est un ingrédient essentiel pour y parvenir.
Au début des années 90, lorsque Michel Sanchez fait écouter à Eric Mouquet une mélodie rapportée des îles Salomon - aujourd'hui "Sweet Lullaby", le plus gros tube de Deep Forest -, mixée avec des sons modernes sur synthétiseur, c'est une révélation.

Modifier ce wiki

Pas envie de voir des annonces ? Abonnez-vous dès aujourd'hui

Liens externes

API Calls