Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Né(e) le

    4 Octobre 1973 (âge 44)

  • Né(e) en

    Thousand Oaks, Ventura County, California, États-Unis

M.Ward est originaire de Portland, Oregon. Songwriter d’exception, la musique semble occuper une place unique et intemporelle dans son existence. Une place qui tend des ponts entre les fossés des différentes traditions musicales américaines : folk, country, blues et rock.

Armé d’une guitare, d’un harmonica, de percussions éparses et d’un clavier, M.Ward s’inscrit dans un registre classique et hors du temps, qu’il semble décliner sans le moindre effort. Simple et convaincant, il narre des contes métaphoriques et pleins d’imagination, qu’il sert d’une voix rauque à la tonalité sépia.

Ecouter un album de M.Ward c’est comme feuilleter un vieil album de famille rempli de photos noir et blanc dont les contours ont disparus avec l’usure du temps… une imperfection qui ajoute à la clarté de leurs souvenirs.

« Transfiguration of Vincent » est le troisième album de M.Ward, qui à fait ses armes musicales au sein du trio « Rodriguez » de San Luis Obispo. Tant dans les compositions que dans le style , sa musique a été comparée à celle de grandes lumières telles que Tom Waits, Granddaddy, Sparkelhorse ou encore Howe Gelb (le leader de Giant Sand qui fut d’ailleurs l’un des plus fervent défenseur de Ward et réalisa sur propre label Ow Om , le premier album du songwriter « Duet For Guitars #2 »).

Ward semble maîtriser le finger picking, tout en conjurant l’élégance du disparu John Fahey.

Les critiques et les fans des deux côtés de l’Atlantique se sont littéralement pâmés sur son album de 2001 , « End Of Amnesia ».

Plus tard en 2002, Ward fut sollicité pour accompagner Conor Oberst sur sa tournée avec Bright Eyes Orchestra à travers les Etats-Unis. Des bandes de kids branchés et émotifs restèrent ébahis lorsque le jeu de Ward emplit l’espace, et se ruèrent a la fin du concert sur le stand de vente de CD.

Les graines ont été semées, pour que « Transfiguration Of Vincent » soit la sortie événement de l’un des plus énigmatiques songwriter américain de ces dernières années.

Nous vous invitons à prendre part à la ballade.

Modifier ce wiki

Pas envie de voir des annonces ? Abonnez-vous dès aujourd'hui

Liens externes

API Calls