Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer
Ignorer

As your browser speaks English, would you like to change your language to English? Or see other languages.

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

Durant l'été 2000, un commerçant dont l'échoppe m'était familière déclara en toisant avec mépris un explore toi que j'avais le malheur de désirer "ça c'est la preuve qu'on peut vendre n'importe quoi".

La saillie m'interpella vivement et je me hasardais aussitôt à en évaluer la justesse : cet obscur label avait eu son quart d'heure de gloire et le parfum libertaire qu'il véhiculait - bien qu'ayant par la suite servi d'alibi au j'm'en foutisme - rejoignait les aspirations d'une clientelle en quête de paradis artificiels. Pour dire vrai, la faible resistance du neophyte n'avait que peu d'effet face au programme sous forme d'injonction que sublimait les chroniques dudit label que j'avais pu lire dans coda magazine. En fin de compte "explore toi" n'était pas encore tout à fait n'importe quoi. Néanmoins, j'entendis la parôle du marchand comme un inconscient défi :

"essai de faire pire, pond nous un truc dont on pourra dire : ça c'est la preuve qu'on peut vendre n'importe quoi… même de la merde!".

Du haut de ces réjouissantes élucubrations je me lançait corps et âmes dans un projet ambitieux, régit par des principes strict que j'établissait dès le commencement, et qui allait façonner ce que je nommais en privé la plus grande escroquerie des temps modernes : il me fallait dégoter le matèriel le moins cher du marché, et n'y jamais consacrer plus d'une poignée d'heure pour chacune des compositions que j'aurais chichement irrigué des pires sonorités que les années 90 aient pu souffrir. Ensuite je n'aurais plus qu'à répartir les résultats ainsi obtenus sur des labels fictifs que j'aurais soigneusement illustrés avec les pieds.
Bardé d'un pseudonyme évoquant les heures les plus sombres de notre histoire, je démarcherais de jeunes producteurs aux goûts mal assurés et quand ceux-ci viendraient à manquer, je me rabatterais sur des financiers peu scrupuleux.

La suite vous la connaissez, et pour ma part j'établirais le constat suivant : Il est indéniable que j'ai réalisé une prouesse sans précédent, rélèguant piteusement explore toi au rang d'apprenti carotte. J'ai réussi à fourguer des produits sans queues ni têtes, tous plus rebutants les uns que les autres, et ce dans des styles que j'aurais eu le vice de varier sensiblement à chaque fois. Cependant, afin de nuancer un bilan qui pourrait m'attirer les foudres des envieux, je dirais que je n'ai pas eu la chance de gagner la bataille de la postérité. En effet les fruits de cette expérience insolite n'ont pas marqué l'histoire au point d'avoir aujourd'hui une valeur supérieur au prix d'achat. Donc si j'avais l'occasion de croiser le fameux marchand je lui dirais ceci:

"on peut vendre n'importe quoi, même de la merde…. Mais le client finis toujours par digérer !"

Modifier ce wiki

Pas envie de voir des annonces ? Abonnez-vous dès aujourd'hui

API Calls