Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

21ème siècle et fin du 20ème, le saxophoniste de jazz James Darlays est un spécialiste français disciple de Stan Getz ou Sonny Rollins . Il accompagne des gens plus connus, ou a fait auparavant des centaines de premières parties.Il compose aussi des chansons swing comme Joe Dassin ou Sacha Distel auraient voulu interprèter. Il est porte parole des musiciens ayant travaillé aux établissements connus de Lyon, Toulouse, ou Paris,etc… et qui ont reconstitué en 2006 le Big Band de l' Olympia. Les origines de ce Big Band de l'Olympia, patrimoine national, date des séances de studios pour Jacques Brel. Les éléments se renouvellent, mais l'orchestre travaille peu. Cet orchestre a tourné un film pendant le festival de Jazzaparc en Aveyron, avec des moyens modestes, que James Darlays a réalisé et monté pour laisser un souvenir de ces soirées mémorables, avec les meilleurs jazzmen français, et un invité du classique : Maurice André. Le film "Najac an 1" (qui sous entend une suite… N…an2, mais quand? vu l'aide des medias français…) film montré aux télévisions , n'a toujours pas été programmé en 2013, ni même partiellement , ne serait-ce que pendant des grèves sur antenne… Le jazz , le swing, le texte,restent parents pauvres des productions. Des extraits son visibles en allant sur le site http://www.jamesdarlays.com/ , des photos sur le site de Jazzaparc, ou sur les liens avec les radios du web. ou Youtube,Dailymotion,Taratata.
James Darlays est l'auteur du système pour les créateurs et les droits de téléchargements nommé "Master Studio-Original Right". En octobre 2009, on pouvait certifier que les sociétés en France, Adami, Spedidam, Sacem, Scam, Snep,le Ministere concerné,ont eu le projet "Master Studio" en mains, et l'ont consulté (plus ou moins rapidement ! c'est sûr), ainsi que l'OMPI de Geneve (WIPO) et la Presidence du Parlement Europeen, qui en a accusé réception également. Les Etats Unis ont le projet et la Suède procède à sa mise en route.
Pour la France, Master-Studio dégage 1à 3 milliards € de Droits aux createurs par an, 20 fois les répartitions de la Sacem, à repartir, depuis une société à créer "la Ste des Droits du Net", issue des autres sociétés artistiques? ou indépendante. James Darlays soumet fin 2009, un dossier d' EXPERT musical, aux Tribunaux concernés, afin de faire partager ses connaissances s'il en était besoin, et de défendre le cas écheant dans des litiges, la bonne facture de la musique. Sera - t il retenu, compte tenu du peu de jugements relatifs au Droit d'Auteur.? Il risque de tenter un LP 18 titres vers une société de crowdfunding ? Il tente de placer le Big Band de l'Olympia, avec tous les jazzmen possibles, il aimerait tous en rotation, dans des émissions télévisuelles. Les départs de Roger Guérin et André Paquinet, ses pères spirituels, le force à tenter de forcer les portes des plateaux parisiens, que déja, par petits groupes, les musiciens du Big Band fréquentent un par un, du bout des pieds , tant le talent musical et la qualité des artistes formés en conservatoires n'est pas requis en télévision, et même au contraire… évincé pour des téléréalités. James évoque parfois le passé de son père, JO Darlays, qui a travaillé avec Max Nicolas, et était ami de Gilbert Bécaud, dont il se souvient étant enfant, venant dîner à la maison. Ce passé était fait d'amitiés entre artistes , de respect, de talent et de convivialité, et d'une atmosphère qu'il ne retrouve plus d'autant que pour rencontrer un décideurs ou un viel ami de son père, il lui faut passer des barrages imbéciles de toutes sortes. Gamin il allait serrer la main de Bechet au kiosque Bellecour, ou répondait au téléphone "papa, le père Larondelle veut te parler". Il n'arrivait pas à dire Fernandel, le pote de jeunesse de JO. Il en parle dans un livre sur Net, en direct sur un de ses sites, de jours en jours, quand quelques minutes le permettent.
Bien que seul, James est père de trois enfants dont il aimerait que ses plusieurs dizaines de chansons, toutes incluant ses chorus de sax, leur laisse des droits plus tard, mérités. Ce moindre des acquis est loin d'être gagné pour la famille Darlays-Gerbet, tant le travail d' harmonie et de châtiage des textes n'est pas reconnu par les régies programmatrice en radio et télé. Par contre de nombreux établissements de province ont programmé sur vingt ans, des listes de passages de titres, non indemnisés ?! Pour démontrer ses dires , qui se vérifient à la moindre écoute de se compositions, il a entré sur Youtube et Dailymotion, depuis dix ans ses images, puis depuis 2014 un concerto qu'il a enrégistré avec son matériel il y a vingt ans et montre que Mozart entrait 120 harmonies par page, que c'est idem pour Ellington ou Jacques Brel, mais qu'on est entre 1 ou 2 harmonies en ce moment dans ce qui fait le "Parade-Hit-Top-d'Or" , et…quand cette page existe ! car allez faire écrire de la musique aux lauréats des émissions spécialistes du "projecteur qui tourne en couleurs avant que le son soit harmonisé"…! Les sociétés d'auteurs qui ne demandent pas d'écrits musicaux à leurs membres ne leur rendent pas service.
Faut il en rire ? c'est un peu le style de réaction qu'a James, comme le regretté Henri Salvador pourrait de nos jours, exprimer devant les dégats…car il y a vraiment des dégats ! de gros dégats, un peu comme dans le système électoral depuis dix ans. Avec le Big Band de l'Olympia le sax tenor des enrégistrements est Dominique Vernhes, et le son général du soliste alto Pascal Thouvenin, donne le cachet à tout l'ensemble par un son mélodieux.
En 2018, James Darlays se propose à la direction de l'ONJ Orchestre National de Jazz , avec un staff bebop-swing composé de Pascal Thouvenin (arrangeur de big band) , Jacques Paihes (arrangeur Casino de Paris), Pascal Miconnet (arrangeur Coll Orchestra), et Benjamin Legrand jazzman (fils de Michel Legrand). Le contexte devrait contenir 25 musiciens dont des pupitres jazzwomen et jazzmen jeunes et sortis de CNSM, plus deux anciennes gloires du Big Band de l'Olympia ayant accompagné Franck Sinatra.

Modifier ce wiki

Pas envie de voir des annonces ? Abonnez-vous dès aujourd'hui

API Calls