Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

Une, deux, trois, quatre personnes. Du bois, du métal, du plastique.

Il ne faut pas grand chose pour faire de la musique. Et pour faire de la bonne musique, quelle est la recette, quelle est la clé, quelle est la formule magique qui changera tout?

A cette question qui n'aura jamais «une» réponse mais toujours «des» réponses, les Ex Nihilo Vox semblent avoir choisi la leur: un petit supplément d'âme, des mélodies puissantes, des textes profonds.

Qui sont-ils ? D'où viennent-ils? Comment en sont-ils arrivés là?

Peu importe, en définitive. On indiquera simplement qu'ils sont un garçon et trois filles, qu'ils font des chansons en français et qu'ils le font bien. Qu'ils croient en ce qu'ils font et qu'ils sont prêts à décoller.

Ex Nihilo Vox, c'est «la voix sortie du néant» en latin.

Leur musique, leur «voix» parle du chaos des sentiments. De la grandeur et de la décadence de la condition humaine.

Ce sont des hymnes aux gens lambda qui «tombent d'avoir trop attendu» (We are History).

C'est l'injustice de la vie et la force de se relever. C'est le mal du siècle des romantiques du XIXème et l'anonymat des mégalopoles du XXIème (Elevage de Poussière, Metropolis).

C'est une basse qui s'accorde au rythme de nos battements de coeur, c'est une batterie qui fait résonner nos pas dans la nuit et une voix qui nous tire vers la lumière, c'est une guitare qui semble nous pousser à aller de l'avant. C'est parfois un piano qui accompagne notre mélancolie (Decades of

Rain) et un violoncelle qui crie le désespoir (L'Ecchymose).

En les écoutant, on peut avoir l'impression qu'ils voient tout, qu'ils entendent tout, qu'ils comprennent tout. Ils seraient comme le Big Brother de George Orwell - une de leurs chansons s'appelle d'ailleurs 1984. Mais un Big Brother bienveillant, un «grand frère» justement, qui appuyerait sur nos plaies ouvertes, sans concessions aux faux-semblants, tout en étant prêt à nous

rattraper lorsqu'on tombe.

Finalement, leurs chansons sont à l'exact opposé de leur nom. Car si leur voix est «sortie du néant», elle est pleine de sens. Elle est là pour parler du vide vertigineux et de tout ce qui peut le remplir (Trafic de nuit). Elle s'accouple avec notre conscience et refuse de nous laisser sortir indemnes. A nous de choisir.

Alors, certes, ce n'est que de la musique. Rien que de la musique. Mais on ne passe pas à côté d'une musique qui a un pouvoir pareil.

Modifier ce wiki

Pas envie de voir des annonces ? Abonnez-vous dès aujourd'hui

API Calls