Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

Un homme, une chute. Sans début, sans fin. Une symbolique forte pour une épopée musicale… là où d’autres n’auraient ni foi ni loi et s’égareraient dans un infini artistique.

Après quatre maxis autoproduits reconnus de la presse spécialisée et acclamés du public, Dysfunctional By Choice nous propose un carnet de route : Travelling in Travel. La formation parisienne opte pour rigueur et persévérance, et offre aujourd’hui l’aboutissement de plusieurs années d’explorations.

Plus une consécration qu’un retour, Travelling in Travel se positionne à part dans le paysage musical actuel. D’abord, cet opus a respiré, a pris le temps de grandir pour devenir ce bijou de rock. Mais au-delà, ce dernier album est un manifeste collectif.

De riffs incongrus en dissonances génialissimes, posés sur des mélodies faussement simples mais avec la spontanéité de leurs aînés tant respectés (Helmet, Nirvana, Radiohead, Rage, Tool, etc.), Dysby s’amuse et se joue des codes en la matière. Maniant avec brio les ingrédients d’un rock lourd et efficace, le groupe arrive à une légèreté feinte dans la pesanteur caractéristique du Hardcore. De leurs classiques et vénérées influences rock communes, aux errances initiatiques de chacun, entre pop et électro, jazz ou classique, les musiciens soignent avec raffinement les compositions, arrangements et transitions, et aboutissent à un savant mélange d’une réussite totale.

N’en déplaisent aux partis pris du diktat de l’industrie musicale, DysBy s’est affranchi des limites et contraintes, et s’autorise dans une impertinence totale à autoproduire un album d’une rare finesse, tant dans l’écriture que dans la production. Une qualité des plus nobles, due à une maturation nécessaire et évidente. Loin de ce que proposent leurs cadets de la génération baby Rockeur, le groupe impose de lui-même et n’a rien à prouver.

Fort de son expérience scénique, Dysby sait allier beauté du geste et de la parole, et veut un nouvel album à son image. Après s’être offert le luxe du temps de par l’humilité qui l’impose, Dysby s’octroie le loisir de créer un objet atypique et collector. Coffret en deux parties, ce diptyque musical ne manquera pas de marquer. L’une achevant une trilogie et l’autre nous offrant de nouvelles compositions, ce tout est présenté dans la simplicité et la pureté même d’un visuel monochrome représentant un homme qui tombe. Chacun y trouvant sa propre symbolique. C’est avec classe, envie, et professionnalisme que Dysby offre ainsi une invitation aux voyages intérieurs.

Le tout jeune label Gandhi’s Revenge a fait le choix artistique et humain de partager son activisme musical et sa volonté de vivre la musique autrement avec Dysfunctional By Choice, en en faisant sa première signature. Il ne fait aucun doute que ceux là marqueront d’une manière ou d’une autre le paysage musical français.

Ecoutez, vous tombez…

Modifier ce wiki

Vous ne souhaitez plus voir de pub ? Abonnez-vous à Last.fm

API Calls