Lecture via Spotify Lecture via YouTube
Accéder à la vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Vous scrobblez depuis Spotify ?

Connectez votre compte Spotify à votre compte Last.fm et scrobblez tout ce que vous écoutez, depuis n'importe quelle application Spotify sur n'importe quel appareil ou plateforme.

Connexion à Spotify

Ignorer
Ignorer

As your browser speaks English, would you like to change your language to English? Or see other languages.

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Date de naissance

    22 Janvier 1961

  • Lieu de naissance

    Sacramento, Sacramento County, California, États-Unis

  • Décédé(e) le

    10 Septembre 2019 (à 58 ans)

Daniel Johnston, né en 1961 et mort le 10 septembre 2019, est un dessinateur, chanteur, pianiste et guitariste américain de musique pop, folk ou rock, dans un style qui a été qualifié de Lo-fi.

Vendeur dans un Mc Donald, Daniel Johnston aurait commencé à écrire à l'aube des années 80 des dizaines de chansons pour séduire une fille qui finit par épouser un croque-mort. La chanson My baby cares for the dead évoquerait cette mésaventure. Quoi qu'il en soit, cela est représentatif de sa musique et de sa vie, qui après tout sont chez lui presque indissociables. La lo-fi a parfois été décrite comme la version musicale de l'art brut, et c'est particulièrement vrai avec Daniel Johnston, à l'instar d'autres musiciens à fleur de peau tels que Syd Barrett ou Roky Erickson, auquel il rendra d'ailleurs hommage avec la complicité de Jad Fair (du groupe Half Japanese) sur la chanson I met Roky Erickson.

Daniel Johnston enregistre ses premières chansons chez lui, sur des cassettes desquelles il fait des copies et qu'il distribue ensuite. Entre deux extraits de dialogues de série télé, il joue du piano et chante de sa voix adolescente des choses comme Grievances, Premarital sex, An idiot's end. Comme les Shaggs ou The Godz, Daniel Johnston chante "comme ça vient", même s'il posséde une réelle maîtrise du piano. Derrière la fantaisie et l'humour, mais aussi une certaine crudité, ses chansons dégagent finalement une profonde émotion, un rare sentiment d'authenticité. Ses premiers essais sont réunis dans l'album Songs of pain, de 1983.

Par la suite, Daniel chantera également en jouant de la guitare.

Malheureusement, sa carrière sera interrompue un temps par l'instabilité mentale de Daniel. Maniaco-dépressif, il devra être interné. Il reviendra pourtant sur la scène avec de nouveaux disques. Très changé physiquement (très mince au début, il revient presque obèse), il n'en demeure pas moins un artiste unique et immédiatement reconnaissable. Il est souvent accompagné d'autres musiciens tels que des membres des Butthole Surfers et surtout Jad Fair avec lequel il signe plusieurs albums (par exemple le disque It's spooky).

De nombreux thèmes se retrouvent dans ses chansons : l'amour bien sûr, le diable, la mort, King Kong, les Beatles, Captain America, Casper le gentil fantôme, les aliens…

Kurt Cobain, Sonic Youth, Butthole Surfers, Yo La Tengo, Tom Waits, sont quelques-uns de ses fans. Il est également un grand dessinateur, dans un style à mi-chemin de la bande-dessinée et des dessins d'enfants.

Modifier ce wiki

Pas envie de voir des annonces ? Abonnez-vous dès aujourd'hui

Artistes similaires

Features

API Calls