Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Né(e) le

    13 Février 1951 (âge 66)

  • Né(e) en

    Saint Andrew, Jamaïque

Clinton Fearon est né près de Kingston mais s'installe très tôt à la campagne dans la province de St Catherine. Il arrive à 16 ans à Kingston.

Il découvre la musique dans l’église adventiste de sa paroisse en Jamaïque. Originaire des montagnes de Ste Catherine, il passe son adolescence à Kingston et y crée le groupe The Brothers, il tente quelques auditions sans succès, notamment chez Treasure Isle. Mais c'est à travers ce groupe qu'il va rencontrer Errol Grandison, qui lui proposera d'être le troisième Gladiator, en 1969, pour remplacer David Weber. Il entre d'abord dans le groupe comme chanteur. Après le départ d'Errol Grandison et de David Webber, il devient alors le bassiste et un des choristes du groupe (occasionnellement chanteur, par exemple sur Chatty Chatty Mouth, Rich Man Poor Man, Get Ready et Let Jah Be Praised) du groupe The Gladiators de 1970 à 1987. Durant ces années, il travaille aussi en tant que session-man au Studio One de Coxsone, au Black Ark Studio de Lee Perry ou encore pour Joe Gibbs, Yabby You, Joseph Hookim et Prince Tony Robinson.

Estimant n'avoir pas assez d'espace au sein du groupe, il quitte subitement le groupe et s'établit aux États-Unis, à Seattle, suite à la tournée américaine des Gladiators de 1987, et compte lancer sa carrière solo. Albert Griffiths aura du mal à comprendre ce geste. Clinton crée, à Seattle, The Defenders avec quelques uns des musiciens des Gladiators. Le groupe connaîtra un succès d’estime avec le maxi Rock Your Bones en 1989. Le groupe cesse son activité en 1992.

Puis, en 1994 voit le jour le premier album de Clinton Fearon & The Boogie Brown Band (Jeff DeMelle à la basse, John Roddle et David Carpenter à la batterie et Jason Cameron à la guitare lead et Barbara Kennedy aux claviers) : Disturb The Devil marque véritablement le début de la carrière solo de Clinton Fearon. Il crée le label Boogie Brown Productions. Suivront les albums Mystic Whisper, What A System un double album avec la partie dub mixée par Scientist, et une compilation de ces trois albums en 2002 Soon Come. Deux ans plus tard Give And Take prouve que l'inspiration de Clinton Fearon n'est pas prête de s'arrêter.

Avant-dernier chapitre de sa discographie, Mi an' mi guitar (distribué en France par Sankofa, 2005) offre l'album acoustique que tout le monde attendait. Clinton y reprend certaines des chansons qu'il a composées à l'époque Gladiators, comme Rich Man Poor Man et Streets of Freedom, et d'autres inédites.

Clinton publie un nouvel opus en 2006, Visions, qui comporte, comme dans ses précédents albums, de longues et mélodiques chansons qu'il part jouer sur scène aux Etats-Unis, au Brésil et dans toute l'Europe.

Deux ans plus tard, Clinton Fearon décide de reprendre la basse et publie Faculty of Dub, puis publie en 2010 son dernier album en date, Mi Deh Yah, salué par la critique.

Modifier ce wiki

Vous ne souhaitez plus voir de pub ? Abonnez-vous à Last.fm

Liens externes

API Calls