Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Né(e) le

    20 Octobre 1957 (âge 59)

Anouar Brahem (أنور براهم), né le 20 octobre 1957 à Halfaouine (Tunis), est un musicien, oudiste et compositeur tunisien.

À l'âge de 10 ans, il rejoint le Conservatoire national de musique de Tunis et commence à jouer dans des orchestres à l'âge de 15 ans. Joueur d'oud, il compose pour son instrument et diverses formations (en particulier du jazz). En 1981, il s'installe pour 4 ans à Paris, période pendant laquelle il collabore avec Maurice Béjart et compose de nombreuses œuvres originales, notamment pour le cinéma tunisien.

Entre 1985 et 1990, de retour en Tunisie, il poursuit son travail de composition et, par de nombreux concerts, acquiert une notoriété publique. En 1987, il se voit confier la direction de l'Ensemble musical de la ville de Tunis et, en 1988, il ouvre le Festival international de Carthage avec Leilatou tayer. Tunis Hebdo écrira : « Si nous devions élire le musicien des années 80, nous choisirions sans hésiter Anouar Brahem ». En 1990, il s'envole pour une tournée aux États-Unis et au Canada et, en 1992, il est appelé à concevoir et à participer activement à la création du Centre des musiques arabes et méditerranéennes au Palais Ennajma Ezzahra du baron d'Erlanger à Sidi Bou Saïd.

Outre ses propres albums, il écrit aussi des musiques de films et fait partie, avec le libanais Rabih Abou-Khalil, de ce courant de la musique contemporaine qui réunit musique arabe et occidentale. Ce « maître enchanteur » qui crée « une musique à la fois totalement ancrée dans une culture ancestrale hautement sophistiquée et éminemment contemporaine dans son ambition universaliste » a joué et enregistré avec de grands noms du jazz contemporain tels que Jan Garbarek, John Surman, Jean-Louis Matinier ou Richard Galliano.

Discographie

Brahem est essentiellement publié par le label munichois Editions of Contemporary Music (ECM).

* Barzakh : Anouar Brahem (oud), Béchir Selmi (violon), Lassad Hosni (percussions), ECM 1432, 1991
* Conte de l'incroyable amour : Anouar Brahem (oud), Barbaros Erköse (clarinette), Kudsi Erguner (nay), Lassad Hosni (bendir et darbouka), ECM 1457, 1992
* Madar : Jan Garbarek (saxophone), Anouar Brahem (oud), Ustad Shaukat Hussain (tablâs), ECM 1515, 1994
* Khomsa : Anouar Brahem (oud), Richard Galliano (accordéon), François Couturier (piano et synthétiseur), Jean-Marc Larché (saxophone soprano), Béchir Selmi (violon), Palle Danielsson (contrebasse), Jon Christensen (batterie), ECM 1561, 1995
* Thimar : Anouar Brahem (oud), John Surman (clarinette basse et saxophone soprano), Dave Holland (contrebasse), ECM 1641, 1998
* Astrakan Café : Anouar Brahem (oud), Barbaros Erköse (clarinette), Lassad Hosni (bendir et darbouka), ECM 1718, 2000
* Charmediterranéen : Orchestre National de Jazz - Directed by Paolo Damiani - w/ Anouar Brahem and Gianluigi Trovesi, ECM 1828, 2002
* Le Pas du Chat Noir : Anouar Brahem (oud), François Couturier (piano), Jean-Louis Matinier (accordéon), ECM 1792, 2002
* Vague (édition disponible uniquement en France et en Belgique) : Une sélection des plus belle mélodies d'Anouar Brahem, 2003
* Le Voyage de Sahar : Anouar Brahem (oud), François Couturier (piano), Jean-Louis Matinier (accordéon), ECM 1915, 2006

Modifier ce wiki

Vous ne souhaitez plus voir de pub ? Abonnez-vous à Last.fm

Liens externes

API Calls