Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

Accept est un groupe allemand de heavy metal traditionnel formé en 1968 par le chanteur Udo Dirkschneider et par le guitariste Michael Wagener.
Le groupe débute sous le nom Band X avant de prendre le nom Accept en référence à un album de Chicken Shack en 1971. Durant ses premières années le groupe répète des standards de l’époque à Solingen en Allemagne.

En 1975, le bassiste Dieter Rubach rejoint le groupe, il le quitte cette même année. Le guitariste Jan Komet quitte lui aussi le groupe pour former Bad Steve et est remplacé par Gerhard Wahl.

En 1976, le groupe est repéré par les organisateurs du festival Rock Am Rhein (cette même année Michael Wagener quitte le groupe pour une carrière de producteur). Ces derniers invitent Accept à jouer durant le festival. C'est cette même année que le guitariste Wolf Hoffmann rejoint le groupe

En 1978, Accept commence la recherche d’un studio, le groupe est prêt à enregistrer son premier album. Le guitariste Gerhard Wahl, ne supportant pas cette interminable attente, quitte le groupe et est remplacé par Jörg Fischer (de Frenzy).

En 1979, Accept trouve un studio et enregistre son premier album qui porte son nom. À noter que sur deux chansons de cet album, Sounds of War et Seawind, le bassiste Peter Baltes prend la place de Udo au chant. Peu après la sortie de l'album, le batteur Friedrich quitte le groupe et est remplacé par Stefan Kaufmann (de Frenzy). Accept enregistre immédiatement un deuxième album I’m a Rebel, qui lui permet d'obtenir son premier succès.

En 1981, le groupe enregistre Breaker (mixé par Michael Wagener). C’est aussi l’année où le groupe engage Gaby Hauke comme manager. Accept est alors désigné comme faisant partie des grand groupes de heavy métal et se lance dans une tournée européenne en ouverture de Judas Priest. Accept est déjà expérimenté au niveau des concerts et cette tournée devant un public nombreux rend le groupe extrêmement populaire.

En 1982, Jörg Fischer quitte Accept à causes de tensions naissantes peu de temps avant d’entrer en studio pour enregistrer un nouvel album. Mais Accept enregistre quand même son quatrième album Restless and Wild (produit par Michael Wagener). Wolf Hoffmann assurera toutes les parties de guitares de l’album. L’album eut beaucoup de succès notamment grâce aux chansons Fast as a shark (qui est une des premières chansons de speed metal) et Princess of the Dawn. Pour la tournée de cet album le groupe engage Hermann Frank pour remplacer Jörg Fisher parti.

En 1983, juste après la tournée Accept enregistre un autre album, Balls to the Wall (mixé par Michael Wagener). C’est sur cet album qu’apparaît un nouveau membre, Deaffy, qui compose les paroles avec Udo. L’identité de Deaffy restera mystérieuse jusqu’à ce que le groupe ne lève le voile bien plus tard : Deaffy est en fait Gaby Hauke (manager du groupe et maintenant mariée à Wolf Hoffmann).Grâce à son travail Gaby Hauke fut une des toutes premières (et d’ailleurs une des seules) manageuses qui fut acceptée comme tel et respectée. Lors d’un concert de Noël, Jörg Fischer rencontre le groupe qui lui propose de réintégrer les rangs.

En 1984, Fischer réintègre Accept alors que le groupe achève sa tournée avec notamment un concert tonitruant aux Monsters Of Rock Allemand pour clore celle-ci. En fin d’année Accept entre en studio avec le producteur Dieter Dierks (qui avait déjà travaillé avec Scorpions) pour un album qui est annoncé comme novateur.

En 1985, Metal Heart sort et est effectivement novateur. On y remarque l‘apport de synthetiseur et de parties où le groupe reprend des morceaux de musique classique (comme La Marche Slave de Tchaïkovski (pour l'intro) et La Lettre à Élise de Beethoven (pour le solo), dans le morceau "Metal Heart"). Accept fait une grande tournée mondiale et décroche le gros lot au Japon. De la tournée est tiré un mini live Kaizoku Ban.
En 1986, Accept n’en peut plus, les tournées sont très dures, et on réclame un nouvel album. Le groupe enregistre alors Russian Roulette et repart dans une tournée mondiale. Au cours de la tournée, Baltes, Hoffmann et Gaby Hauke décident de vivre aux États-Unis. Le groupe se retrouve éparpillé aux quatre coins du monde et décide de faire un break dans sa carrière. Udo se lance dans le début de sa carrière solo, en fondant le groupe U.D.O. (1987).

En 1987, un album best of de titres sort Hungry Years. Rob Armitage est engagé par le groupe comme nouveau chanteur. Il part en 1988 faute d’album à enregistrer

En 1988, un deuxième best of sort, Metal Masters. Jörg quitte le groupe. Les membres du groupe proposent, à l’ancien chanteur d’Accept, de réaliser un album pour lui. Ce qui donnera Animal house qui est un des plus gros succès de U.D.O..

En 1989, Peter Baltes, Wolf Hoffmann, et Stefan Kaufmann ont, pendant qu’ils écrivaient avec Jörg l’album pour Udo, travaillé sur de nouvelles chansons. En recevant la démo Dieter Dierks est émerveillé et décide de produire l’album. Pour l’enregistrement et la tournée de Eat the Heat, album qui n’obtient pas le succès escompté, quelques petits changements s’opèrent : David Reece (un Américain), ex Dare Force, prend la place d’Udo et Jim Stacey (un britannique) celle de Jörg. Au cours de la tournée, Stefan Kaufmann doit retourner en Allemagne pour être hospitalisé d’urgence pour des problèmes de dos. Il est remplacé pour le reste de la tournée par Ken Mary ancien batteur de House Of Lords. David Reece, qui devient insupportable, est par un commun accord entre Baltes, Hoffmann, et Gaby Hauke, tout simplement congédié.
En 1990, un double live enregistré en 1985 (lors de la tournée de Metal Heart) à Ōsaka (Japon) avec Udo sort : Staying A Life. Ce live a un très grand succès et pousse les membres d’Accept à contacter Udo et Stefan pour réunir le groupe d’antan. Tous deux sont partants et acceptent. Accept se reforme mais avec un seul et unique guitariste ; Jim Stacey est gentiment mis dehors.

En 1991, le best of The collection sort pour faire patienter les fans.

En 1992, Un nouveau best of sort No Substitutes.

En 1993, un nouvel album sort, Objection Overruled, qui a un succès très correct. La tournée est un triomphe. Pour les besoins de la tournée le groupe engage Arjen Lucassen (ex Vengeance) qui partira à la fin de celle-ci.

En 1994, après le succès de la tournée, le groupe décide de continuer l’aventure, et commence à travailler sur un nouvel album Death Row. Au cours de l’enregistrement de cet album Stefan Kaufmann a de nouveaux problèmes de dos et doit être hospitalisé. Pour finir l’enregistrement on engage Stefan Schwartzmann. L’album est un échec total : Accept essaye de s’adapter au mouvement ce qui donne quelques morceaux hardcore. Les fans n’adhèrent pas.

En 1995, les membres sont éloignés les uns des autres et ne peuvent plus beaucoup se voir. Le groupe décide qu’il est temps de se séparer et accepte d’enregistrer un album et de partir en tournée pour faire ses adieux. Le groupe se rencontre à Nashville pour enregistrer et c’est Michael Wagener qui produira le nouvel et dernier album (Predator). Le groupe engage un nouveau batteur Michael Cartellone (ex Ted Nugent et Damn Yankees). Sur cet album (qui n’est pas un franc succès) Peter Baltes chante sur deux ou trois titres comme dans le premier album.

En 1996, l’album sort. Puis Accept donnera son dernier concert en juin à Tokyo.

En 1998, un album live sort : Final Chapter.
Le futur d'Accept reste incertain, car tous les membres continuent à travailler sur leur projets respectifs. En 2005, le groupe se reforme temporairement pour ce qui semble être une tournée des grands festivals européens et japonais. Cette tournée passe notamment par le Wacken Open Air et le Rock Hard en Allemagne, le Sweden Rock, Le Metal Gods (Italie), le Waldrock aux Pays-Bas, le Graspop Metal Meeting en Belgique..

Le concert final a eu lieu le 27 août 2005 à Kavarnaen Bulgarie au festival du Monsters of Rock. Lors d'une récente interview (2007)il fut demandé à Dirkschneider s’ils comptaient se reformer et écrire de nouvelles chansons, il répondit:

Ce serait un problème. Vous savez, il est facile de jouer des vieilles chansons, parce qu'elles existent déjà. Surtout pour moi parce que j'interprète toujours certains classiques avec U.D.O, mais pour les autres membres, ce fut plus dur. Mais tout le monde a fait un boulot extraordinaire sur scène. Je comprends que des gens veuillent un nouvel album d'Accept, mais composer des chansons à nouveau ensemble serait un desastre. On détruirait plus qu'on créerait. On a une bonne entente à présent et il est préférable de laisser les choses ainsi.Udo Dirkschneider-Lords of Metal
Le groupe Accept est tout particulièrement célèbre pour des accusations qui ont été portées dans les années 80 concernant d'hypothétiques sympathies nazies. En fait, les accusations sont sans fondement et proviennent surtout d'un amalgamme. Ces allegations viennent essentiellement du fait qu’ils soient allemands, que Dirkschneider porte un costume paramilitaire sur scène et qu'ils aient eu la maladresse de choisir la mélodie traditionnelle "Ein Heller und ein Batzen" (plus connue sous le nom de "Heidi, Heido, Heida") en introduction d'une de leur chanson ("Fast as a Shark"). Une mélodie qui est souvent vue dans les pays qui ont été occupés pendant la seconde guerre mondiale (notamment en France et en Pologne) comme une chanson typiquement nazie alors qu'il s'agit en fait d'une simple chanson à boire dans le folklore allemand. Le groupe a souvent expliqué qu'ils ignoraient l'association qu'on pouvait en faire quand ils on repris cette mélodie. A la base, ils l'avaient choisie pour le contraste que cette mélodie offrait par rapport à l'agressivité de leur chanson. Ces acusations s'avèrent d'autant plus infondées que le groupe a toujours professé, dans leurs chansons, des opinions anti-nazi et anti-racistes ("Stone Evil", "Prejudices", "Objection Overruled") et anti-militaristes ("Wargames", "Man Enough to Cry", "walking in the Shadow" "Stand Tight")

Le groupe a été également attaqué pour la thématique de l'album Balls to the Wall que certains jugaient centrés sur l'homosexualité. Ces attaques sont dues notamment de la chanson "Love child" qui traite des problèmes d'identification d'un homosexuel dans la société, mais aussi à cause de l'imagerie provocatrice et ambigue de la couverture et des photos. A cause de la chansons Love child, certains par association d'idées ont cru voir aussi le thème de l'homosexualité dans d'autres chansons comme "London Leather Boys" et "Turn me on" qui pourtant n'avaient rien à voir avec le sujet. Le guitariste Wolf Hoffmann a démenti ces allegations en expliquant que le concept était une idée de sa femme Deaffy (alias Gaby Hoffmann, femme du guitariste) qui visait principalement à une légère provocation en tappant dans les tabousLa parolière a elle aussi démenti les allégations concernant les soit-disantes orientations homosexuelles du groupe. En revanche, elle a toujours clamé se positioner contre toute discrimination, y compris l'homophobie.

Discographie 1979: Accept
1980: I'm a Rebel
1981: Breaker
1982: Restless and Wild
1984: Balls to the Wall
1985: Kaizoku-Ban (EP)
1985: Metal Heart
1986: Russian Roulette
1989: Eat the Heat
1990: Staying a Life (Live)
1993: Objection Overruled
1994: Death Row
1996: Predator
1997: All Areas - Worldwide (Live)
1998: Tha Final Chapter (Live)
2002: Rich & Famous (EP)
2010: Blood of the nations
2012: Stalingrad

Modifier ce wiki

Vous ne souhaitez plus voir de pub ? Abonnez-vous à Last.fm

Liens externes

API Calls