Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

  • Né(e) le

    15 Mars 1968 (âge 49)

Kahimi Karie (カヒミ・カリィ (Kahimi Karī), née Mari Hiki (比企マリ Hiki Mari) le 15 mars 1968) est une chanteuse japonaise de pop (Shibuya-kei), vivant à Tokyo. Sa musique est un mélange subtile de pop, lounge, jazz et electro. Elle chante en anglais, français et japonais avec une voix chuchotante. Beaucoup de ses chansons ont été écrites par Momus, mais elle travaille aussi avec Cornelius. En France elle est surtout connue pour ses collaborations avec Philippe Katerine ou encore Tahiti 80. Elle a même repris une chanson de Serge Gainsbourg.

Photographe de formation, Kahimi Karie se lance dans la musique par pure hasard. Tout commence au début de 1990 où elle prête sa voix sur une chanson de son petit ami du moment Keigo Oyamada, aussi connu sous le nom de Cornelius . L'essai est très concluant et ce dernier la pousse à la musique. Fin 1992, son premier single intitulé Mike Alway's Diary sort sur le label CRUE-L.

En juin 1994 son second single, Girly, sort et se vend à 70 000 exemplaire. Autant dire une grosse vente pour un artiste indie au Japon. S'en suivit plusieurs sorti singles et autre mini album. Enfin, en 1997, le premier album de la chanteuse sort sous le titre Larme de Crocodile. Pour ce premier opus, elle s'entoure du producteur/compositeur Momus ainsi que de Yasuharu Konishi des Pizzicato Five.

Courant 98, son second album K.K.K.K.K. sort chez Polydor. Momus est une nouvelle fois derrière elle pour cet album. Mais elle aussi assistée de l'artiste français Phillipe Katerine, ainsi que part d'autre artistes. L'année suivante, K.K.K.K.K. est edité aux Etats Unis sur le même label que Momus, Le Grand Magistery.

En 2001, Kahimi sort My Suitor. Ce mini album est uniquement composé de reprises d'obscures artistes anglais des années 70/80 comme Virginia Astley, Weekend ou encore The French Impressionists.

En 2003 et 2004 sortent les albums Trapeziste et Montage, des albums résolument plus doux et ambiant par rapport à ses précédents CDs, malgré un côté ''shibuya'' toujours bien présent.

Dans ce genre qu'explore maintenant Kahimi Karie est également sortit en 2006 l'album "NUNKI". Il fut suivit en 2007 par un album aux allures de vide grenier, contenant plusieurs titres inédits ainsi que des featurings, intitulé tout simplement : "Specialothers".

En novembre 2009, elle donne naissance à son premier enfant, une fille du nom de "Niki", et lance "Preens", une gamme de soin pour la peau, tout en préparant son prochain CD.

Quatre ans après NUNKI, en 2010, sort l'album "It's Here". Un album résolument plus sombre mais toujours dans la vaine de la musique ambiante. La pochette en marque d'ailleurs très bien le ton avec une Kahimi en noir et blanc, de profile, droite comme un i, sur un fond de château brumeux, avec sur les yeux une sorte de tissage péruvien aux couleurs froides…

Entre ses albums, Kahimi Karie est une grande globe trotteuse qui revient parfois sur son métier de photographe en prenant des photos de ces différentes escales à travers le monde.

http://www.kahimi-karie.com/ ; http://www.jvcmusic.co.jp/kahimi/
http://members.optusnet.com.au/~waynedavidson/karie.htm

Modifier ce wiki

Vous ne souhaitez plus voir de pub ? Abonnez-vous à Last.fm

Liens externes

API Calls