A new version of Last.fm is available, to keep everything running smoothly, please reload the site.

Oct 27

Rome - Album Release Concert

With Rome at Kulturfabrik

Date

Saturday 27 October 2012 at 8:30pm

Location

Kulturfabrik
116 Rue de Luxembourg, Esch-sur-Alzette, L-4221, Luxembourg

Tel: +352-(0)55-44931

Web:

Show on map

SeatGeek

Description

INFO FANS !! Le label de ROME propose un set spéciale "CD+Shirt+Ticket Set" à commander sur
http://www.infrarot.de/rome/fester-fan-edition-ticket/2011465

*********

Est-ce pensable qu’un chanteur compositeur luxembourgeois à peine trentenaire fasse le tour du monde comme tête d’affiche – Moscou, Prague, Berlin, Leipzig, Augsbourg, Munich, Florence, Madrid, Barcelone, Athènes, Utrecht, Zurich, Salzbourg, Bruxelles, Bucarest, Denver/Colorado et que cela passe inaperçu dans son propre pays ?

Est-ce possible, par ailleurs, que ce jeune touche-à-tout de Jérôme Reuter (car c’est de lui que l’on parle ici) n’ait encore jamais donné un seul concert avec sa formation ROME au Grand-Duché ?
Oui, c’est tout à fait possible.
Mais les choses ne vont pas en rester là, puisque ROME sera en concert exclusif le 27 octobre 2012 à la Kulturfabrik, en guise de release de son dernier disque intitulé « HELL MONEY » (Trisol).

Avant qu’il ne commence ses études en Allemagne, au milieu de la décennie passée, Jérôme Reuter avait déjà bouclé une demi-douzaine d’albums et d’EPs, notamment au sein de la formation dark wave/folk Mack Murphy and the Inmates (le nom lui-même un hommage a peine voilé au célèbre nid de coucous de feu Ken Kesey). Sur ces disques caverneux et introspectifs, les icônes du songwriting à la Cave (Nick) et Waits (Tom) étaient omniprésentes, comme abondaient les références à des groupes phares tels The Sisters of Mercy ou The New Model Army.

Avec ROME, l’interprète-compositeur-parolier s’est émancipé de ce panthéon et a trouvé son style à lui, syncrétique, inclassable – peu importe si on choisit de l’appeler chanson ou folk noir, cold wave, (post-) industrial ou dark ambient, les étiquetages ne font pas avancer le smilblick.
Jérôme Reuter puise l’inspiration pour ses albums (il tient à préciser qu’il n’écrit à priori pas de chansons/songs, mais tout d’abord des albums conceptuels, des cycles de ‘lieder’, dans une perspective sans doute tombée en désuétude depuis l’âge de l’Mp3) dans l’histoire européenne, celle des idées et de la littérature. Avec lui, Spartacus et son armée de perdants magnifiques (pour reprendre un titre de Leonard Cohen, autre Dieu de notre héros) reviennent au cœur du combat.

Existentialisme français, littérature d’exil allemande, poésie partisane espagnole et anarchisme individuel juif constituent les ingrédients, la caisse de résonance de ce work in progress reuterien ou collage de bruits, polyphonie babélienne de voix off, samples, vocals d’outre-tombe et mélancholique poésie donnent des chansons insondables, profondes, aux accents souvent hymniques.

Sous contrat chez le label suédois Cold Meat Industry de 2006 à 2008, ROME sort les très remarqués Confessions d’un voleur d’Ames et Masse Mensch Material) ; puis, à partir de 2009, chez le label allemand Trisol, il change encore de vitesse et sort, dans un rythme effréné et presque inquiétant, les albums grandioses que sont Flowers from Exile, Nos Chants Perdus et la trilogie Die Ästhetik der Herrschaftsfreiheit , tous pétris de références littéraires plus ou moins arcanes et tissés de sonorités nouvelles.

Parti en tournée californienne en juillet 2012 (concerts à SF et LA), ROME sera à la Kulturfabrik le 27 octobre pour y présenter leur nouvel album.

ROME, ce sont: Jérôme Reuter (Lead Vocals/Guitare), Tom Luciani (Keyboards/ Bass), Eric Emmel (Contrebasse), Patrick Kleinbauer (Drums/Percussion).

Line-up (1)

17 went

6 interested

Don't want to see ads? Subscribe now

API Calls