Skip to
YouTube video

Loading player…

Large artwork

Related Tags

Un jour, la Mort, cette grande femme démoniaque M'invita dans sa fantastique demeure Depuis longtemps elle me guettait, m'épiait Usant de ses dons, de ses charmes magiques Elle cambrait sa croupe féline Fermait à demi ses paupières lourdes de sommeil Au-delà desquelles brillaient deux yeux de guet-apens Le souffle court, les lèvres entrouvertes Elle murmurait : viens chez moi, viens, viens Approche, viens t'enrouler dans mon repos Mon repos - repos - repos - l'éternel repos. Alors, coupant mon emblème -cordon-ombilical J'absorbais trois tubes… read more

Similar Tracks

Similar Artists

Shoutbox

Log in to Last.fm or sign up to leave a shout.

API Calls