Ignorer

As your browser speaks English, would you like to change your language to English? Or see other languages.

Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

Xavier Cafeïne : chant
Jean-Cimon Tellier-Dubé : guitare
Xavier Dufour-Thériault : basse
Marie-Anne Arsenault : clavier
Patrick Sayer : batterie

On peut difficilement définir le type de musique de l'auteur-compositeur québécois. Son style s'apparente au punk, au glam-punk, au rock'n'roll garage et à la pop. Ce qui est certain, c'est que Xavier Caféïne, ce coloré personnage, joue la musique qu'il aime et comprend les rouages de l'écriture d'une chanson pop qui nous reste dans la tête.

Pionnier de la culture alternative québécoise, Xavier Caféïne lance sa carrière musicale professionnelle en 1997 après des études au programme musique Jazz-Pop du Collège Marie-Victorin avec son premier album, Mal éduqué mon amour, qui, à la surprise de l’artiste lui-même, devient un incontournable de l’underground punk et le propulse au niveau d’artiste quasi-culte. Enregistré en quelques heures, l’album allie le style punk à des sonorités plus pop, des mélodies accrocheuses (qui restent à ce jour une des grandes forces de l’auteur) à un son «garage» bien calculé. La tendance radiophonique à ce moment ne permet bien sûr pas un passage commercial (les portes seront éventuellement ouvertes par des groupes d’ailleurs comme The Strokes et The Hives, ou d’ici comme Les Trois Accords), mais le roulement sur les stations étudiantes offre une surprenante diffusion.

Enregistré dans les mêmes conditions, son deuxième album, Pornstar (bilingue), connaît le même succès en plus d’attirer l’intérêt d’un public anglophone. Quelques passages à MuchMusic et la couverture du Now à Toronto suffisent à attirer l’attention de majors. C’est distribué par Universal au Canada que Xavier lance son troisième album. Désirant dissocier Caféïne (francophone) de ce nouveau projet anglophone, il baptise le nouveau groupe Poxy. Lancé en 2004, cet album (Poxy) est beaucoup plus travaillé (le réalisateur Phil Electric ayant joint les rangs du groupe). Et comme les deux premiers, il s’attire un succès critique tout en élargissant sa légion de fans toujours fidèles.

Le album, Gisèle, de Xavier Caféïne en 2006 lui donne une visibilité incroyable. Gisèle est donc le premier album de Xavier Caféïne. En septembre 2009, le deuxième album de Xavier Caféïne, Bushido, été lancé.

Près de quatre années suivant les dernières frasques de l’effarouché dandy montréalais, Xavier Caféïne refait des siennes en mode turbo et présente New Love. Enregistré à Montréal, puis mixé dans la Grosse Pomme, l’auteur-compositeur s’est imprégné de New York pour y raviver ses élans bien ancrés dans le punk-rock de la première heure. Fidèle à ses habitudes, l’homme orchestre y assure l’ensemble de l’instrumentation qu’il ponctue de son timbre à la fois tonique, nonchalant et expéditif.

www.xaviercafeine.com

Modifier ce wiki

API Calls