Accéder à la
vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Ignorer

As your browser speaks English, would you like to change your language to English? Or see other languages.

Biographie

The Revolutionaries est un groupe de reggae installé au studio du producteur Jo Jo Hoo Kim à Channel One durant les années soixante-dix. Il est composé de la paire Sly Dunbar (batterie) et Robbie Shakespeare (basse). Ces deux insufflent un style rockers à la formation. Elle fut créée en 1975 succédant au groupe Skin, Flesh and Bones. Outre Sly et Robbie, elle comprend Betram "Ranchie" McLean ou Radcliffe "Dougie" Bryan à la guitare, Ossie Hibbert, Errol "Tarzan" Nelson, Robert Lyn ou Ansel Collins aux claviers, Uziah "Count Sticky" Thompson et Noel "Scully" Simms aux percussions et une section cuivre composée de Tommy McCook au saxophone ténor, Herman Marquis au saxophone alto, Bobby Ellis à la trompette et Vin Gordon au trombone.

Le nom du groupe reflète la situation de la société jamaïcaine à cette époque. Le PNP de Michael Manley est au pouvoir et rétablit les relations diplomatiques avec Cuba. Le gouvernement soutient sans condition le déploiement des troupes cubaines en Angola pour appuyer le MPLA. Ainsi, les Revolutionaries sur leur album Revolutionaries Sounds, jouent les chansons intitulées Angola et Leftist (Gauchiste). La pochette est illustrée par un portrait de Che Guevara. Mais leur nom reflète sans doute encore plus leur état d'esprit vis à vis de la musique jamaïcaine, à savoir la volonté de la transformer. La rythmique rockers inventée par Sly et Robbie changea l'équilibrage du dub mais aussi le reggae roots.

Le groupe domina la fin des années 70 en enregistrant nombre de LP de dub et en tant que backing band de B.B. Seaton, Black Uhuru, Culture, Prince Alla, Leroy Smart, Gregory Isaacs, John Holt, les Heptones, I Roy, Tappa Zukie, Trinity, U-Brown, Errol Scorcher, Serge Gainsbourg et tant d'autres.

Modifier ce wiki

API Calls