Chargement du lecteur...

Ignorer

As your browser speaks English, would you like to change your language to English? Or see other languages.

We’re currently migrating data (including scrobbles) to our new site and to minimise data disruption, we’ve temporarily suspended some functionality. Rest assured, we’re re-activating features one-by-one as soon as each data migration completes. Keep an eye on progress here.

Le 5 mai 1980, David Jalbert se pointe le bout du nez sur la planète, à Rivière des Prairies. Très tôt, la famille Jalbert s'installe à Mascouche dans Lanaudière. C'est là que David fait ses premiers pas dans la vie, comme en musique. Sous l’influence de son père guitariste, le petit David découvre Beau Dommage, Offenbach, Claude Dubois, Diane Dufresne et les Beatles. Fasciné par la scène dès l'âge de 8 ans, ses parents l'inscrivent à des concours de « lipsync » et de danse. Il n’en faut pas plus! David a la piqûre et désormais, la musique, la scène et les projecteurs font partie de son plan de match!

1994: David est étudiant au secondaire. Il joint alors le trio punk-rock, BIG JOE. La scène est décidément son élément. Pendant 5 ans, le groupe se produit dans plusieurs spectacles, des écoles, des maisons de jeunes et même, à la Fête Nationale. De 1999 à 2004, David prend une petite pause de la scène pour intégrer le marché du travail. Il ne renonce pas pour autant à la musique. C'est une période de gestation pendant laquelle il enrichit son répertoire de plusieurs créations originales. Il les met en veilleuse pour de futurs projets.

En 2004, la musique et l'adrénaline de la scène reviennent le hanter. Il tente donc sa chance et s’inscrit dans un concours régional à Mascouche. Cette année-là, David fait sa première rencontre significative dans le cadre des ateliers du concours: Yves Marchand (Zébulon) le prend sous son aile. Résultat: le jeune David sort grand gagnant du concours. Une belle récolte l’attend : le Prix du jury, le Prix du public, ainsi qu’une session d’enregistrement professionnelle. C’est le signal du départ! Cette même année, David multiplie les défis: il s’inscrit au Festival de la chanson de Granby et y passe une audition. Il produit une maquette de 3 chansons. Il sort parmi les 9 finalistes de Ma Première Place des Arts. Peu à peu, David se taille une place dans le monde du spectacle en faisant quelques premières parties d’artistes connus: Marilou, Marc Dupré, Andrée Watters et Michel Pagliaro.

En automne 2006, David fait la rencontre d'un autre artiste de sa région, Charles Dubé qui lui suggère de faire une maquette de plusieurs chansons. David se met au travail et fait parvenir le tout à des maisons de disques. Il attire l'attention d'Alain Dupuis, producteur et ex-gérant de Stefie Shock, qui décide de le rencontrer et demande à le voir en spectacle. Après un showcase rapidement monté, David fait le Lion d’Or à guichet fermé.

Le voilà sur les rails! L’opération s’enclenche rapidement autour d'un projet d’album! Treize titres sont choisis parmi 30 chansons. Une équipe chevronnée l'entoure: Yves Marchand assiste David à la direction artistique. La réalisation de l’album est confiée à Mathieu Dandurand (Alfa Rococo, Mes Aïeux, Stefie Shock).

2008 – Tout déboule! En février, un premier extrait radio « Les fantômes » annonce les couleurs de ce premier opus « Des histoires" qui est mis en marché en avril. Suit un premier vidéoclip en juin. David enchaîne les succès: en août, on a droit à un 2e extrait radio « Souvenirs d'enfance », une chanson qui lui assure un succès inespéré et un 2e vidéoclip! Un premier spectacle au Théâtre Marcellin-Champagnat à Laval donne le ton d'une première tournée pour David Jalbert. L’année 2008 se termine en beauté alors que son album fait bonne figure au Gala annuel des Prix de la musique folk canadienne à Terre-Neuve : le prix Réalisation de l’année est remis à Mathieu Dandurand tandis que David est en nomination dans deux catégories, « Auteur compositeur francophone » et « Artiste de la relève ». David est le seul Québécois à détenir autant de nominations à ce gala 2008.

2009 – Ça se poursuit! David monte sur les planches du Studio-théâtre de la Place des arts pour une série de trois spectacles dans le cadre des week-ends de la chanson Quebecor. Il remplit les ondes à nouveau avec un 3e extrait radio « Raison ». Au mois d’avril, c’est la grande rentrée montréalaise du spectacle « Des histoires » au Cabaret juste pour rire. Les critiques n’ont que des éloges! En septembre, un 4e extrait radio « L’Aveugle » séduit de nouveau le public.

En automne 2009, avec 4 extraits radios, 3 videoclips de l'album « Des Histoires », 65 spectacles et plus de 15,000 albums vendus, David Jalbert se sent d'attaque pour la production de son 2ème album « Le journal ». Il s'entoure encore une fois d'une équipe solide: à la réalisation, Jeff Grenier. David assure la coréalisation. À la direction artistique, David Jalbert, Alain Dupuis, Jeff Grenier et Yves Marchand. De plus David est entouré de musiciens chevronnés; Justin Allard (Les Colocs, Caracol, Ariane Moffatt, Daniel Bélanger), Pascal Andrus, John McGale (Offenbach), Martine Gaumond, Catherine LeSaunier, Catherine Maurais, Jim Zeller (B.B.King, Muddy Waters, Bob Dylan etc…).Au Mastering Claude Champagne du Studio Champagne (Gilles Vigneault, Fred Pellerin, Michel Rivard,etc…)

Un premier extrait radio de ce second opus, « Voyage » sorti en mars dernier, traduit en chanson, la fougue et l'urgence de vivre de ce musicien dans l'âme. Son second album « Le journal » sera lancé le 4 mai 2010, au Cabaret juste pour rire.

À la une

API Calls