Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

DJ Shadow, de son vrai nom Josh Davis (né le 1er janvier 1973 à côté de San Francisco, en Californie, aux États-Unis), est un musicien, un producteur et un dj américain et une figure emblématique de l'abstract hip-hop.

Associé dès ses débuts au label californien Solesides, il s'y entoure de musiciens et de formations d'horizons variés (Latyrx, Blackalicious, Lateef, etc.) pour produire une musique fondée sur des rythmiques hip-hop et structurée de samples, de mixes, de scratches. Ses premiers singles pour le label furent « In/Flux » et « Lost and Found », où son travail de fusion des genres sous la bannière d'un tempo lent et profond arrive à associer funk, rock, rap, jazz, soul, pièces diverses issues d'une collection personnelle de disques vinyles impressionnante. Ses premiers travaux sont sortis en maxi sur le label Hollywood Records, avant que Mo'Wax ne le contacte pour ressortir « In/Flux » et « Lost and Found » (qui sample la batterie de Sunday, bloody sunday de U2) avec une vraie politique de distribution et de travail sur son son ( Lost and found sort en maxi avec sur l'autre face Kemuri de DJ Krush, faisant de ce maxi un disque qui allait devenir légendaire).

Son premier album, intitulé Endtroducing… sort fin 1996 et reçoit un accueil particulièrement enthousiaste de la critique et du public. Tout le disque est composé à partir d'échantillonnages, ce qui est une première, et lui vaut une place dans le Livre Guinness des records.

Suit Preemptive Strike, une compilation de premiers singles en 1998. Plus tard cette même année, le premier album du collectif U.N.K.L.E. (Psyence fiction) est co-produit par DJ Shadow et James Lavelle, patron du label Mo'Wax. On y trouvera des collaborations artistiques de Thom Yorke (Radiohead), Richard Ashcroft (The Verve) et Mike D (Beastie Boys), entre autres.

En 1999, alors que Solesides devient Quannum Projects, DJ Shadow commence la composition de son deuxième album, The Private Press, qui sort en juin 2002.

En 2004 sort un CD/DVD Live In Tune and on Time, enregistré à Londres. Le concept pour DJ Shadow était de créer un show jouant sur les sonorités et les tempos de ses propres morceaux, mêlant versions principales, démos, remixes, inédits et titres d'amis.

Après un long hiatus, DJ Shadow sort en septembre 2006 The Outsider, sur Universal records, un disque mettant en avant nombre de talents hip-hop de la baie de San Francisco, notamment les rappeurs E-40 et Keak da Sneak. L'album, qui fait la part belle au mouvement local hyphy, déroute certains fans de DJ Shadow, qui n'y retrouvent pas les sons trip hop et abstract hip-hop qui l'ont fait connaître, mais est salué par nombre de critiques et la communauté hip-hop locale, qui y voit là un effort pour faire reconnaître au niveau national et mondial le son de la Baie.

En dehors de ses travaux en solo, on note de nombreuses participations dans des projets parallèles, avec notamment Cut Chemist (Brainfreeze et Product Placement), DJ Krush (Duality, Meiso), Massive Attack (Karmacoma), DJ Q-Bert (Camel Bobsled Race), etc.

Certains de ses clips ont été réalisés par de grands noms du cinéma, tels Six Days (Wong Kar-Wai) ou Mashing on the motorway (Ben Strokes). En outre, le visuel de son album Endtroducing a été réalisé par l'artiste B+, celui de The Outsider par Paul Insect et DJ Shadow a travaillé avec le graffeur Obey Giant sur le projet Public Works.

DJ Shadow vit aujourd'hui à Mill Valley, au nord de San Francisco.

Modifier ce wiki

Vous ne souhaitez plus voir de pub ? Abonnez-vous à Last.fm

API Calls