Une nouvelle version de Last.fm est disponible. Pour que tout fonctionne correctement, veuillez rafraîchir le site.

Biographie

En 2006, au milieu d’une foule folle de sorties dubstep plus massives les unes que les autres, apparaissait l’album éponyme de Burial sur Hyperdub, le label londonien de Kode9. Deuxième sortie du producteur, il marquera l’émergence d’activistes sur la scène dubstep fortement marquée de techno minimale (Pinch par exemple).

Affilié immédiatement à cette scène émergente, l’artiste s’en détache néanmoins en traçant une route abstraite fondée sur bon nombre d’influences et de grosses bases 2-step : bassline profonde, ambiance épurée et sombre, espace où se glisse les voix charnelles des invitées. Burial réitère avec Untrue, production résolument deep, lorgnant tendrement avec le son de Basic Channel, les aficionados des wobble-bass et du kick/snare fracassant caractéristique du mouvement peuvent retourner leur veste.

Cet opus, puit sans fond de subtilité et de grâce, privilégie davantage les voix soul vaporeuses (Ghost hardware), parfois pitchées (Archangel, Near dark, Etched headplate), presque érotique (Endorphin) et laisse évoluer des nappes aux textures granuleuses. Si l’ambiance générale dégage des effluves d’électro allemande (Raver), la patte charnelle incontestée de l’artiste apporte une réelle touche de fraîcheur en brassant toutes les influences qu’on lui donne. Il réussit à rester en second plan, s’attachant à donner à chaque track, une âme, un sens grâce à son harem vocal r'n'bisant et une présence mélodique qui s’immiscera au plus profond de votre esprit.

Dans l’air du temps mais résolument futuriste, Untrue est une production soignée, organique, soft et directe.

Modifier ce wiki

API Calls