Accéder à la
vidéo YouTube

Chargement du lecteur...

Ignorer

As your browser speaks English, would you like to change your language to English? Or see other languages.

Biographie

Angelo Branduardi est né à Cuggiono près de Milan.

Quand il avait quelques mois sa famille s'établit à Gênes et là, auprès du Conservatoire Niccolò Paganini, Angelo obtient le diplôme de violon et débute comme soliste avec l'orchestre du Conservatoire.

À l'âge de quinze ans Angelo déménage de nouveau, cette fois à Milan, où il s'inscrit à l'institut Technique pour le Tourisme, où il connut et eut longtemps comme professeur le grand poète Franco Fortini.

Par la suite il s'inscrit à l'Université de Philosophie et durant cette période commence à composer, mettant en musique les textes de ses auteurs préférés: "Confession d'un malandrin" du poète russe Esenin, une de ses chansons plus célèbres date en effet de ces années-là.

Au début des années 70, Angelo recontre Luisa Zappa, qui par la suite deviendra sa coautrice, ainsi que sa femme.

Voici les dates et les étapes de son extraordinaire carrière :

1974 - début discographique: la RCA publie l’album "Angelo Branduardi" arrangé par Paul Buckmaster.

1975 - "La luna", en collaboration avec Maurizio Fabrizio.

1976 - Branduardi change de maison discographique et passe chez Polygram en Italie et chez Ariola pour le reste de l'Europe.

Il publie "A la Foire de l’est" qui lui vaut le Prix de la Critique Discographique Italienne.

1978 - "La Pulce d’acqua" auquel participe en qualité d'invité, le musicien sarde Luigi Lai, virtuose des launeddas, antique instrument à vent.

À cet album fait suite une longue tournée qui conduit Branduardi à travers toute l'Europe.

1979 – Parution de "Cogli la prima mela", album qui remporte un grand succès dans toute l’Europe, récompensé par la critique allemande et européenne.

La même année Branduardi se produit à Paris à la "Fête de l’Humanité", devant un public exceptionnel de 200.000 personnes.

À l'événement fait suite, en 1980, la publication de l'album live "Concerto".

1980 - Début de la tournée "La Carovana del Mediterraneo" qui reçoit comme invités permanents Stephen Stills, Graham Nash et Ritchie Havens.

1981 - Branduardi reprend la collaboration avec Paul Buckmaster pour l'album "Branduardi", qui lui vaut en Allemagne le prix de meilleur artiste de l'année.

1983 - il sort "Cercando l’oro", arrangé par Maurizio Fabrizio auquel fait suite une tournée européenne de plus de 50 concerts.

En 1983 Branduardi commence à travailler pour le cinéma.

Il compose la musique du film de Luigi Magni "State buoni se potete", pour lequel il reçoit les deux plus prestigieux prix italiens: le "David di Donatello" et le "Nastro d’argento."

Tout de suite après Branduardi travaille avec le metteur en scène allemand J. Schaaf à l’adaptation cinématographique de "Momo", le célèbre roman de Michael Ende.

Par la suite, toujours avec Magni, il compose pour "Secondo Ponzio Pilato" et avec Aurelio Chiesa pour "Luci lontane."

1984 - Tournée italienne dont les gains sont destinés à l'Unicef.

1985 – Parution de "Branduardi canta Yeats": dix poèmes du grand poète irlandais W. B. Yeats traduits et adaptés par Luisa Zappa et mis en musique par Branduardi.

1988 - "Pane e rose"

1990 - "Il ladro"

1992 - Branduardi passe chez EMI et publie dans toute l’Europe son premier "Best of."

1993 - "Si può fare", excellement accueilli par le public et par la critique, suivi par une tournée européenne de plus de soixante concerts.

1994 - "Domenica e Lunedì". Les auteurs des textes, en plus de Luisa Zappa, sont Paola Pallottino, Eugenio Finardi, Roberto Vecchioni et Pasquale Panella.

En novembre de la même année débute une tournée qui amène Branduardi dans vingt théâtres en Italie et dans plus de soixante localités européennes.

De cette tournée naît l'album live "Camminando camminando".

Dans l'album sont inclus deux inédits, enregistrés en studio sur des textes de Giorgio Faletti, marquant ainsi le début d'une amitié heureuse et d'une collaboration qui continuera avec la réalisation de "Il dito e la luna", en 1998.

1996 - il sort pour EMI Classics le premier "Futuro Antico", réalisé avec le groupe "Chominciamento de Gioia" dirigé par le Maestro Renato Serio: pages sacrées et profanes du Moyen Âge et du début de la Renaissance.

1998 - "Branduardi Studio Collection": 33 chansons qui retracent la discographie de Branduardi.

1999 - "Futuro Antico II" dédié à la musique de Mainerio (15ème et 16ème siècles.)

2000 - "L’infinitamente piccolo": onze chansons basées sur les textes tirés des Sources Franciscaines.

Avec la participation d'artistes internationaux, tels que Madredeus et I Muvrini et des artistes italiens de prestige tels que Ennio Morricone, Franco Battiato et la Nuova Compagnia di Canto Popolare.

À cet album, dédié à Saint François d’Assise, fait suite une tournée qui obtient un grand et inattendu succès et qui se poursuit toute l’année 2001, dépassant les 120 concerts à travers l’Europe.

2002 - "Futuro Antico III", dédié à la musique à la cour des Gonzague, en collaboration avec Francesca Torelli, spécialiste et virtuose du luth.

2003 - "Altro ed Altrove". Paroles d'amour des peuples lointains traduites et adaptées par Luisa Zappa, mises en musique par Angelo Branduardi et illustrées par Silvio Monti.

2005 - "Branduardi Platinum Collection."

2005 - "The Classic Collection."

2006 -Tour "La Lauda di Francesco", tour "Il concerto di Angelo Branduardi".
2007 - "Futuro Antico IV", Venezia e il Carnevale. Avec l'Ensemble "Scintille di Musica" de Francesca Torelli.

Modifier ce wiki

API Calls